Des mesures « bazooka » attendues ce lundi sur le prix des carburants et de l’énergie

Un Comité ministériel restreint aura lieu en fin de journée ce lundi. À l’ordre du jour? Les solutions à mettre en place pour soulager la facture énergétique des Belges dans un contexte particulièrement épineux.

Les prix des carburants ont atteint des niveaux records, de même que ceux de l’énergie. Une situation difficile pour les consommateurs qui a débuté il y a plusieurs mois déjà et qui s’est aggravée avec la guerre en Ukraine. Sans mesures fortes, la situation pourrait véritablement devenir intenable pour un plus grand nombre de consommateurs. Des solutions devraient être actées ce lundi, à l’issue d’un nouveau conseil des ministres restreint (kern), pour soulager les Belges.

Des mesures « bazooka »

Les politiques devraient se mettre d’accord sur toute « une série de mesures fortes », a assuré le ministre fédéral de l’Économie, Pierre-Yves Demagne (PS), sur le plateau de « C’est pas tous les jours dimanche ». C’est en tout cas le projet. « Des pistes sont sur la table, mais on parle de montants colossaux, on ne peut pas décider ça dans l’urgence », a-t-il ajouté.

Il est vrai que le sujet est tendu, car au-delà des solutions à mettre en place, la question de leur financement se pose également, de même que celle de la possible prolongation du nucléaire en Belgique au-delà du 2025.

Parmi les mesures évoquées, on peut notamment citer :

  • La baisse de la TVA à 6% sur le gaz et l’électricité
  • Une baisse des assises sur les carburants
  • La création d’un nouveau tarif préférentiel pour l’énergie, situé entre le tarif social et le tarif normal et destiné à la « classe moyenne inférieure »

Paul Magnette (PS) souhaite également que des mesures « bazooka » soient mises en place sans délai pour réduire le prix du carburant à la pompe. Mais les solutions qui seront envisagées ce lundi ne doivent pas être que ponctuelles pour Jean-Marc Nollet, coprésident d’Ecolo, elles doivent également être structurelles, a-t-il indiqué auprès de RTL.

Dans tous les cas, la réunion de ce lundi devrait être animée. Le Premier ministre Alexander De Croo (Open VLD), a déjà prévenu qu’il n’était pas question que le gouvernement prenne à sa charge la majeure partie de la facture énergétique. « Ses poches [du gouvernement] se sont pas infinies », a-t-il rappelé au micro de Radio 1, samedi dernier, « un gouvernement doit être prudent avec ses ressources ».

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20