Des bouteilles de vin à l’effigie d’Hitler commercialisées en Italie

Une enquête a été ouverte par la justice italienne après qu’un couple de touristes américains, en voyage dans le nord du pays, s’est plaint au sujet de la commercialisation de bouteilles de vin à l’effigie d’Hitler dans un supermarché des environs de Vérone.

L’avocat Martin Hirsh et sa femme ont expliqué que lors d’un séjour au Lac de Garde, près de Vérone, ils s’étaient rendus dans un supermarché où, à leur plus grande stupeur, ils y avaient découvert plusieurs bouteilles dont l’étiquette représentait un portrait d’Adolf Hitler. Chaque modèle d’étiquette comprenait, dans sa partie inférieure, un des slogans ou écrits, tristement célèbres, du Fürher : « Mein Kampf », «Ein Volk, ein Reich, ein Führer», etc. Sur certaines de ces bouteilles, Hitler effectue le salut nazi. 

Le couple Hirsh est juif. Leurs parents, nés dans l’ex-Tchécoslovaquie, ont été déportés à Auschwitz et ont connu les horreurs du nazisme. 

Martin Hirsh s’était alors plaint directement auprès du gérant du supermarché. Ce dernier lui avait alors rétorqué : « Ce n’est qu’un personnage historique, comme Che Guevara ».

La ministre italienne de l’Intégration, Andrea Riccardi, a reconnu qu’il s’agissait d’une offense à la mémoire des millions de personnes qui ont persécutées et assassinées par les nazis, ce qui nuisait à l’image de l’Italie. « Je tiens à rassurer nos amis américains, notre constitution rejette catégoriquement toutes les formes de racisme, d’antisémitisme, de nazisme ou de fascisme ».

Le procureur de la République, en charge de l’affaire, Carlo Giulio Schinaia, a indiqué au journal Corriere della Sera qu’il recherchait les responsables de la vente de ce vin car il fait l’apologie du nazisme. « Lorsqu’il s’agit de faire de l’argent et du commerce, toutes les routes sont bonnes, on devrait inventer le crime de stupidité humaine », a-t-il encore ajouté. 

Plus
Lire plus...
Marchés