Débris spatiaux : voici le Cola Kit, un système anticollision pour les satellites de nouvelle génération

Alors que l’environnement spatial est de plus en plus fréquenté autour de notre planète, une entreprise américaine propose à ses clients d’équiper leur satellites de mini-propulseurs en cas de manœuvre à effectuer en urgence pour éviter une collision.

La Terre n’a pas d’anneaux semblables à ceux de Saturne, mais notre orbite est tellement peuplée de satellites et encombrée de débris d’anciens engins spatiaux que c’est tout comme. La question de l’encombrement de l’espace se pose de plus en plus, alors que se multiplient les constellations artificielles constituées de centaines, voire de milliers de petits satellites. Et comme tout problème qui se pose dans une société capitaliste, celui-ci a créé un nouveau marché.

Un kit d’urgence de quelques décimètres

Benchmark Space Systems, une entreprise américaine spécialisée dans la propulsion d’engins spatiaux, a dévoilé un kit d’évitement des collisions conçu pour aider les petits satellites à éviter les débris et à se tenir à l’écart des autres engins spatiaux. Appelé le Cola Kit, celui-ci combine un réservoir de carburant chimique avec un réacteur mis au point par l’entreprise. Le tout ne prend pas plus de place que 2U, soit deux cubesats assemblés l’un à l’autre, ces mini-satellites d’un décimètre de côté (soit un contenant d’un litre) et de moins de deux kilogrammes servant aussi d’unité de mesure.

La firme a développé ce système en réponse aux craintes croissantes de ses clients, dont les satellites ne sont, au mieux, dotés que de moteurs électriques qui ne suffisent pas à rendre ces engins assez maniables en cas d’alerte à la collision avec un débris ou un autre engin spatial. « Ils pilotent des engins très coûteux et d’une grande valeur, mais ceux-ci présentent une vulnérabilité qui n’est tout simplement pas acceptable. » a déclaré à SpaceNews Chris Carella, vice-président exécutif de Benchmark chargé du développement commercial. « Si vous me donnez 2U dans un satellite de classe ESPA, je peux vous donner deux à dix manœuvres d’évitement de collision pour 100.000 à 150.000 dollars. »

L’armée préfère une version nucléaire

En plus d’éviter les collisions, le Cola Kit est conçu pour permettre aux satellites et aux véhicules de transfert orbital d’effectuer des désorbitations contrôlées, soit une chute voulue vers la Terre quand l’engin atteint sa fin de vie, et durant laquelle il brûle dans l’atmosphère pendant qu’on garde un œil sur les zones de chutes de potentiels débris – ce que la Chine n’a pas fait après un lancement récent.

On peut aussi noter que l’armée américaine travaille sur un système comparable pour en équiper ses satellites stratégiques. Mais le but est cette fois d’éviter d’éventuelles manœuvres hostiles dans l’espace, voire des missiles tirés depuis la terre ; la Space Force américaine a donc opté pour l’énergie nucléaire dans son cahier des charges pour assurer la meilleure capacité de réaction à ses engins.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20