De plus en plus de jeunes Danois renoncent aux réseaux sociaux pour ‘retourner à la vie réelle’

De plus en plus de jeunes Danois délaissent Facebook et Snapchat en réaction à la culture moderne des réseaux sociaux, indiquent des chercheurs.

Une étude menée par la chaîne publique danoise DR a montré que 20% des sondés n’utiliseraient les réseaux sociaux qu’une fois par mois, voire moins. Pour 70% d’entre eux, c’est un choix conscient: ils évitent de se connecter car passer trop de temps en ligne leur donne la sensation de « rater la vie réelle ».

Deux groupes de personnes n’utilisent pas les réseaux sociaux: ceux qui ne possèdent pas les connaissances nécessaires (comme les personnes âgées) et ceux qui les considèrent comme une perte de temps et désertent les plateformes en forme de protestation, indique Lisbeth Klastrup, qui analyse les réseaux sociaux à l’Université de Copenhague. Dans ce dernier groupe, on trouve ceux qui ont décidé de ne pas créer de profil sur les sites tels que Facebook ou Instagram, par exemple, ou qui ont supprimé celui qu’ils possédaient.

Mais quitter les réseaux sociaux n’est pas une décision qui se prend à la légère, et ceux qui le font doivent adopter des stratégies pour rester en contact avec le monde externe, dit Klastrup.

Les gens se nourrissent de contacts sociaux en consultant sans cesse leurs téléphones au lieu de vivre ici et maintenant, estime la chercheuse Kirsten Poulsen. Selon elle, le phénomène est devenu trop fort et des gens de tous les âges, genres et provenances commencent à se déconnecter: « Il y a un besoin de rencontrer les gens sans avoir constamment à frapper à leur porte digitalement. Nous en avons marre d’entendre nos amis nous dire qu’ils sont allés faire du sport. Nous voulons de nouvelles actualités et de nouvelles valeurs, du contact, de la contemplation,  du calme et de la profondeur ». 

 

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20