De Block : ‘Si la bulle de 5 est assouplie, d’autres mesures devront être plus strictes’

Maggie De Block. – Isopix

La ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block, a déjà donné quelques explications sur le prochain Conseil national de sécurité. Un assouplissement de la bulle de contact aura pour conséquence un renforcement dans d’autres domaines.

Les nouvelles infections augmentent rapidement. La moyenne nationale a atteint plus de 1.000 cas par jour. Nombreux sont ceux qui demandent que le CNS soit avancé. Il est actuellement prévu pour le 23 septembre. Selon Maggie De Block sur Radio 1, aucune réunion en urgence n’est prévue.

Suivre les mesures

Maggie De Block explique qu’ils ont de bonnes raisons pour ne pas avancer la réunion. Le Conseil de Sécurité va devoir désormais prévoir des mesures à plus long terme. Cela nécessite de nombreuses consultations, qui sont organisées actuellement. Mais cela ne signifie pas que la bulle de 5 ne devra plus être suivie.

Les débats sur la bulle et le suivi des mesures qui est souvent repris dans les médias dérangent la ministre. ‘Ces discussions sont déroutantes. Les gens ne savent plus qui croire et quels conseils suivre, ils sapent la crédibilité des experts.’

Nouvelles règles

De nouvelles règles sont à prévoir, mais elles sont bien compliquées à équilibrer. ‘Le Celeval s’est vu confier la lourde tâche de trouver des mesures qui nous permettraient de vivre en toute sécurité, également pendant l’hiver, sans que les citoyens deviennent socialement isolés, et avec la possibilité, par exemple, d’assister à un spectacle.’

‘Ces nouvelles mesures devront durer un certain temps et nous permettre de continuer à vivre nos vies pendant les prochains mois en attendant un vaccin.’

D’ici là, la bulle de 5 doit toujours être respectée. Et il n’est pas certain qu’elle soit assouplie après le CNS. ‘Il existe plusieurs scénarios sur la table pour ajuster la bulle. À mesure que la bulle s’élargit, d’autres mesures deviendront plus strictes.’