La culture populaire peut être un vecteur de changement social

La couverture de l’actualité des célébrités peut servir d’agent pour le changement social, indique une étude de scientifiques de l’Université de Buffalo.

Au cours des quatre dernières décennies, les reportages sur les stars semblent avoir contribué aux changements relatifs à la composition de la famille américaine. Les divers reportages sur les peoples ont permis d’accroître par exemple la tolérance des enfants illégitimes. Par ailleurs, suite aux articles concernant la mastectomie préventive d’Angelina Jolie, l’enquête a constaté un impact positif au sein de la population féminine américaine.

Hanna-Prokopczyk Grol, professeur de sociologie à l’Université de Buffalo, a étudié les exemplaires du magazine People depuis le milieu des années soixante-dix.

L’effet Angelina

« Les universitaires se moquent souvent des nouvelles au sujet des célébrités, mais de nombreux indices montrent que la culture populaire est très influente en ce qui concerne l’évolution des normes et que sa portée est très large », explique Grol-Prokopczyk.

La première publication du magazine People concernant la grossesse d’une célébrité date de mai 1976. Il s’agissait d’un reportage sur l’actrice Goldie Hawn, enceinte et célibataire. Cependant, l’article affirmait qu’elle serait mariée lorsque le bébé verrait le jour. Au milieu des années 80,  le magazine People publia un reportage similaire au sujet de la grossesse de Mélanie Griffith, accompagné d’une légende qui expliquait que l’actrice et Don Johnson envisageaient de se marier en avril.

« Il n’existait pas beaucoup d’histoires de naissances hors-mariage dans les années 1970 et lorsqu’un reportage était publié à ce sujet, il comportait presque toujours la promesse que le parent serait marié à la naissance de l’enfant », explique la chercheuse.

« Au début des années 1990, ce modèle normatif a commencé à évoluer et au milieu des années 2000, les magazines ont commencé à montrer des couples de célébrités qui ne se mariaient pas lorsque le bébé naissait. ».

Après le témoignage d’Angelina Jolie au sujet de sa mastectomie préventive, une enquête a montré que quelques semaines plus tard, 74% des Américains étaient au courant de la procédure et de la décision de l’actrice.

« Cela montre que la couverture médiatique des célébrités peut servir d’agent de changement social », conclut la scientifique.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20