Un critique en vin américain booste les ventes de saké japonais

Les commentaires positifs du critique en vin américain Robert Parker ont submergé les producteurs de saké japonais de très nombreuses commandes, rapporte Leo Lewis, rédacteur auprès du journal financier britannique Financial Times.

Certains négociants de vins de riz de grande valeur ont été complètement dépouillés de leurs réserves un jour après la publication du premier guide du saké de Robert Parker.

Un collectionneur de Hong-Kong témoigne qu’à peine 6 heures après la parution du guide, il a été accueilli par des éclats de rire chez divers vendeurs alors qu’il essayait de s’approvisionner en saké.

Le Wine Advocate a sélectionné chez 600 producteurs une liste de 78 sakés qui de par leur qualité ont obtenu un score de plus de 90%. Le plus haut score a été attribué à la marque Kamenoo Sannen Jukusei qui a remporté un total de 98%.

Niveau de prix

De ce fait, ce vin japonais a atteint le même niveau de prix qu’un Château Lafite Rothschild de 2010. Une bouteille de Kamenoo Sannen Jukusei peut cependant s’acheter pour à peine 10.000 yens ou 97 dollars. Le vin le moins cher de la sélection japonaise, qui a pourtant atteint un score de 90%, se vend pour 1.550 yens ou 14,5 dollars.

Robert Parker et ses représentants espérent que ce classement permettra à ces vins japonais de qualité supérieure de faire grimper leurs prix, ce qui leur permettrait de survivre dans un marché où ils ont environ 1.300 concurrents et où même les leaders ont peu de force financière.

Beaucoup de producteurs disent cependant qu’ils ne peuvent pas accroître leurs offres à court terme. Le volume des achats de riz est en effet fixé pour un an.

Yoshitaka Kusumi, président de producteur Kusumi Shuzo, ajoute que beaucoup d’efforts doivent être faits pour transmettre la compétence de cet artisanat aux générations futures.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20