Connaissez-vous le globish ?

Le « globish », ou « anglais décaféiné », une langue composée de 1500 mots, est la langue véhiculaire planétaire. Robert McCrum analyse ce nouveau dialecte du XXIe siècle.

Qu’est-ce que le globish ?

La langue est née en 2005, après parution par le Jyllands Posten, un quotidien danois, de caricatures du prophète Mahomet, engendrant des émeutes mortelles.  Une manifestation de fondamentalistes musulmans a eu lieu devant l’ambassade danoise à Londres, lesquels faisaient usage de slogans en anglais, tels que « Vikings Beware! », « Butcher Those Who Mock Islam » et « Down with Free Speech ». (« Vikings attention ! », « Massacrez ceux qui se moquent de l’islam » et « A bas la liberté d’expression »). Une collision entre le Coran et les Monty Python qui démontre un profond bouleversement dans la façon de s’exprimer d’un monde unifié par Internet : une manifestation de musulmans qui, à Londres, profitent d’une antique liberté anglaise pour réclamer en anglais que soit limitée cette tradition libérale qui leur permet justement de manifester.

En 2007, Jean-Paul Nerrière, ancien cadre francophone d’IBM, a publié un article dans l’International Herald Tribune, où il décrivait non seulement l’anglais comme « le dialecte mondial du troisième millénaire », mais où il lui donnait aussi un nom. Il a constaté que si l’anglais standard est utile pour les sociétés anglophones, l’ « anglais décaféiné » est plus utile ailleurs, un anglais qu’il a appelé « globish ». Il s’agit d’une langue simplifiée, sans grammaire ni structure, mais compréhensible par tous.  Nerrière a depuis lors écrit deux livres en français, « Découvrez le globish » et « Don’t Speak English, Parlez Globish », dans lesquels il répertorie les 1 500 mots essentiels à la communication internationale, et les tournures de phrases utilisées par les deux milliards de locuteurs d’anglais non anglophones de naissance. 

Une nouvelle révolution culturelle est en marche : l’émergence de l’anglais en tant qu’outil de communication mondial, mais coupé de ses origines anglo-américaines.

Le globish est libérateur et modernisateur et des phénomènes comme Twitter, la révolution verte iranienne et Slumdog Millionnaire sont d’autres facettes de la société « globishophone ». Internet a également un rôle à jouer pour le globish, qui est sans doute le phénomène linguistique du XXIe siècle.

[Source: The Guardian]

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20