Comment rester productif après une mauvaise nuit de sommeil ou une nuit trop courte

[PICTURE|sitecpic|lowres]

Un manque de sommeil peut nuire sensiblement à la productivité de tout travailleur, mais il existe diverses stratégies qui peuvent atténuer l’impact de cette situation, du moins en partie. C’est ce qu’affirment les thérapeutes du sommeil. En outre, des entreprises prévoyantes se sont rendues compte que le manque de sommeil pouvait être un problème pour leurs employés, si bien que la direction a prévu des moments pour se reposer pendant la journée de travail et qu’elle a mis des locaux à leur disposition dans ce but. Les experts estiment également que le travailleur doit lui-même être conscient de son problème de sommeil afin de pouvoir ajuster ses activités.

« Chaque travailleur est au moins une fois confronté à un manque de sommeil », fait remarquer la thérapeute du sommeil Nerina Ramlakhan, auteur du livre « Tired But Wired ». « Cela ne doit pas être un problème en soi car le métabolisme de l’homme est capable de s’adapter pour faire face à court terme à une forme précise de manque de sommeil. Cependant, le manque de sommeil ne doit pas devenir un problème chronique, car des conséquences plus graves pourraient affecter la personne. Il y a différentes possibilités de contrer les conséquences d’un manque occasionnel de sommeil de manière à ce que l’impact sur la journée de travail soit limité ».

Tout d’abord, la journée doit déjà commencer par un petit déjeuner adapté, selon les thérapeutes. « Ce déjeuner doit comprendre un apport suffisant en protéines qui favorisent l’éveil. Il faut également prévoir une hydratation suffisante». Derk-Jan Dijk, professeur de physiologie à l’Université de Surrey, met en garde contre un manque de prudence par rapport au café. La caféine donne une sensation d’éveil et va stimuler des fonctions précises, mais selon Dijk, elle n’a pas le même impact sur toutes les fonctions mentales. Entre autres, à cause d’elle, l’attention et la mémoire à court terme pourraient être confrontées à des problèmes. Etant donné que le café a une mauvaise influence sur la qualité du sommeil, en consommer peut finalement avoir un effet défavorable.

En outre, il faut souligner que des pauses nécessaires doivent être insérées durant la journée de travail. « A ce propos, il est conseillé de quitter un peu le bureau pour avoir des moments d’activité physique », dit Cary Cooper, professeur de psychologie de l’organisation à l’université Lancaster. « Même si la détente se limite à une promenade de 10 minutes, l’air offre suffisamment de lumière et d’oxygène pour lutter contre la fatigue ». Quand la fatigue persiste, un petit somme réparateur de 5 à 10 minutes, de préférence entre 2 et 4 heures de l’après-midi, permet de recouvrer le niveau normal d’énergie. Même si on ne dort pas, cette période de repos peut restaurer les capacités nécessaires.

Un certain nombre d’entreprises prétendent aussi que quelques mesures simples peuvent apporter une réponse à la sensation de fatigue des travailleurs. « La société Métronap propose un siège de bureau qui permet de faire un petit somme sur le lieu de travail et elle a comme client des organisations comme Google, Procter and Gamble et la Nasa », explique le Financial Times. « L’Energy Pod de Métronap enrobe la partie supérieure du corps dans une coupe protectrice ce qui permet à des éléments auditifs relaxants de stimuler la détente et protège contre des bruits extérieurs gênants ».

Les experts soulignent que la nature du travail peut déterminer l’impact d’un manque de sommeil sur la productivité. Des tâches répétitives peuvent plus rapidement induire une sensation de somnolence si bien que, selon les thérapeutes, il vaut mieux se concentrer sur des activités plus attrayantes ou exigeantes. Les réunions aussi, qui se tiennent souvent dans des locaux mal aérés, peuvent constituer un problème. Le professeur Dijk met aussi en garde contre le fait que la fatigue peut influer sur le processus de décision. Si l’on est fatigué, il faut dans la mesure du possible tenter de reporter les décisions importantes.

Plus
Lire plus...
Marchés