Comment ne pas se faire avoir par les promotions du Black Friday et acheter n’importe quoi au prix fort

Les publicités pour le Black Friday sont désormais partout. Venu tout droit des États-Unis, cet évènement shopping est chaque année de plus en plus important en Europe, ne se limitant plus qu’au vendredi suivant la Thanksgiving. Le Black Friday a pris des proportions démesurées. Difficile de ne pas se laisser tenter devant tant de réductions, prix bradés et « offres à saisir », mais les arnaques et achats inutiles ne sont pas loin.

Cette année, le vendredi 26 novembre marquera officiellement le jour du Black Friday. Pourtant, les promotions estampillées « Black Friday » sont déjà présentes dans les magasins et sur les sites de vente en ligne depuis plusieurs jours déjà. Dorénavant, le Black Friday commence une à deux semaines avant le jour officiel. Et il est de moins en moins facile de résister à la tentation des produits démarqués de 30 à 80%.

Les vendeurs ont en effet compris que le concept prenait de l’ampleur de ce côté de l’Atlantique et comptent bien en profiter au maximum. Et quoi de mieux pour inciter les gens à sortir leur carte de banque que de les noyer sous des tonnes d’annonces pour des promotions, offres et réductions en tous genres ?

Contenir la fièvre acheteuse

Si vous êtes parvenus à résister jusqu’ici aux offres de Black Friday, bien joué. Si ce n’est pas le cas, on vous comprend. Et si vous sentez que vous allez bientôt céder à la tentation, la meilleure chose à faire est de réfléchir à ce dont vous avez réellement besoin et de faire une liste. Vous aurez ainsi plus de chance d’éviter de vous faire avoir par des produits affichés à -80%, alors que vous n’en avez aucune utilité, tout en ayant le sentiment de profiter du Black Friday.

Par ailleurs, si vous avez besoin d’un produit en particulier, mais que vous ne savez pas lequel choisir, pensez à lire des comparatifs, histoire de ne pas opter pour un appareil en super promo, mais qui ne correspondra pas totalement à vos attentes. De plus, la plupart du temps, les produits les plus réduits sont souvent les plus anciens. Ils n’offrent donc pas toujours les fonctionnalités et autres spécificités que vous recherchez.

De grosses promotions, vraiment ?

Au fil des années, les adeptes des promotions et des bons plans l’ont sans doute déjà remarqué, mais le Black Friday n’est pas toujours synonyme de « vraies » promotions. Les grosses réductions affichées ne sont en réalité pas si intéressantes que cela, et ce, tout simplement parce que les prix bradés ont été « gonflés ».

Les prix des articles – notamment en ligne – ne sont en effet pas gravés dans le marbre. Ils fluctuent, surtout sur des sites tels qu’Amazon. Et il arrive que les prix des produits augmentent mystérieusement à l’approche du Black Friday. Un moyen d’afficher des réductions plus importantes le jour J et de donner l’impression aux consommateurs qu’ils font une très bonne affaire, alors qu’en réalité ils ont profité d’une réduction de 20 ou 30 % – ce qui est déjà pas mal – et non de 50% de réduction.

Pour ne pas vous faire avoir ou plutôt pour acheter en toute connaissance de cause, sachez qu’il existe des outils en ligne pour voir la fluctuation des prix de divers produits. C’est notamment le cas d’Idealo. Tapez le nom d’un article (OnePlus 9, PS4 ou encore Cookeo+) sur le site pour voir l’offre la moins cher, mais aussi un graphique illustrant l’évolution de son prix au fil des mois.

Petite illustration avec un produit: la montre connectée Huawei Watch GT2 42 mm Sport, un modèle qui date de 2019. Sur le site de la Fnac, elle est affichée à -50%. On passe donc de 199,99€ à 99,99€. Devant une telle promotion, difficile de ne pas sauter sur l’occasion, surtout à l’approche des fêtes de fin d’année. Sauf que, lorsque l’on y regarde d’un peu plus près, on se rend compte que la montre – qui a déjà trois ans – a déjà été affichée à ce prix-là, voire moins chère, en septembre dernier. La réduction indiquée par la Fnac n’est donc pas tout à fait exacte.

Capture d’écran Idealo

Du côté de MediaMarkt, on peut voir des produits estampillés « Pré-Black Friday », sans qu’aucune réduction ne soit affichée. De quoi mettre le doute aux consommateurs qui pourraient se laisser tenter, croyant faire une bonne affaire, alors que pas forcément.

Enfin, notez également que si Amazon s’est positionné en tant que plateforme proposant les meilleurs prix, ce n’est pas toujours le cas. Comparez les prix – vous-même ou via un comparateur en ligne – pour trouver les meilleures offres.

Arnaques pures et dures

Enfin, outre les achats inutiles et les soucis de vraies fausses promotions, le Black Friday est également une période propice aux arnaques. Les consommateurs peu habitués à acheter en ligne – même si les confinements ont poussé davantage de personnes à se tourner vers cette solution – peuvent se laisser tenter par des offres provenant de sites dangereux. Internet regorge en effet d’arnaques en tous genres. Ainsi, même si vous voyez une offre particulièrement alléchante pour le produit que vous recherchez, optez plutôt pour un site que vous connaissez ou faites des recherches pour savoir si le site sur lequel vous êtes tombé est sûr. Cela vous évitera bien des soucis.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20