Comment devenir riche sur internet quand on n’y connait rien ?

Ce n’est pas difficile de gagner de l’argent sur internet ; il n’est pas nécessaire d’être un génie informatique, ni un chef d’entreprise expérimenté. Voici 5 exemples d’affaires d’entrepreneurs totalement néophytes lorsqu’ils ont démarré :

1/ Timothy Sykes : La plupart des gens perdent de l’argent sur le marché des actions. Tim Sykes avait du talent pour étudier le marché. Bien que n’étant pas lui-même capable de générer 100 000 $ par mois à la bourse, il a eu l’idée d’enseigner aux autres comment être de bons courtiers en bourse. Il a démarré un start-up appelée  TimothySykes.com, et son site a tellement de succès qu’il a décidé de publier un DVD de conseils payants. Il gagne mainetant 1,3 million de dollars par an grâce à son blog.

2/Comment trouver une petite amie.com : Mike et Jason sont deux jeunes Californiens spécialisés dans les rendez-vous amoureux. Ils apprennent aux autres comment être séduisant. Sur leur site, on peut se procurer leur ebook « How to get a girlfriend » (comment se trouver une petite amie), et ils en tirent 20 000 $ de bénéfice mensuel.

3/ Toon Junkie : Manu Sethi adiorait les dessins animés quand il était petit, et il estime que les dessins animés aujourd’hui ne sont plus aussi bons que ceux de son enfance. Il s’est offert un site internet, Toon Junkie (« drogué des dessins animés »), qui vend principalement des dessins animés de l’ancienne génération, et qui lui permet de générer un chiffre d’affaires de 81 000 $ mensuels.

4/ Youporn  : Un ancien étudiant de l’Université de Stanford a eu l’idée de créer un site sur le modèle de Youtube, mais se spécialisant uniquement dans les videos pour adultes. Son site ne fait pas payer les videos, puisque son idée de base était que le porno devrait être gratuit, mais la publicité associée lui rapporte 120 000 $ de chiffre d’affaires mensuel.

5/ Bradford et Reed : Andrew Warner voulait créer une société d’e-cartes de voeux. Il n’y connaissait rien en informatique et s’est associé avec un partenaire qui s’est occupé des aspects techniques. Leur site de cartes de voeux virtuelles génère 18 millions de dollars de bénéfice à l’année.

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20