Combien de managers sont mauvais de façon ‘catastrophique’?

 

[PICTURE|sitecpic|lowres]

 

Un quart des managers ont un style d’autorité « catastrophiquement » mauvais, et pourraient nuire à la productivité de leurs équipes, conclut une étude menée par Orion Partners, une société de consultance pour le management. L’étude a été réalisée sur deux mille ouvriers britanniques qui n’ont été que 5% à trouver que leur manager leur manifestait de l’empathie, leur faisait part individuellement des changements organisationnels en leur expliquant quel était leur intérêt, et à créer des environnements de travail où ils pouvaient se sentir récompensés pour leurs efforts. En revanche, 47% d’entre eux ont affirmé que leur dirigeant leur faisait sentir qu’ils étaient menacés, et 85% que leurs patrons se souciaient bien davantage de ce qu’ils faisaient que de ce qu’ils ressentaient. Seulement 33% ont estimé que leur responsable leur manifestait qu’ils étaient conscients de leur présence et contribution.

« En ne se préoccupant pas de ces impressions de menace, les managers mettent des limites à ce que les gens peuvent réaliser, et dans les cas graves, ils augmentent le risque que les employés souffrent d’anxiété et de dépression », affirme Jan Hills, l’associée qui se consacre aux dirigeants chez Orion. Elle rappelle que l’amélioration du style de commandement peut contribuer à restaurer la productivité.

«Nous avons le plus grand marché du travail ouvrier de tous les pays du G7 hormis le Canada, mais la production économique est plus basse qu’elle devrait l’être parce que la force de travail ne se donne pas à fond », rappelle-t-elle à propos du Royaume Uni. 

Plus
Lire plus...
Marchés