Chute des prix dans toute l’Europe

EPA

Dans 13 des 19 pays de la zone euro, le niveau général des prix a baissé en août, ce qui signifie que la vie quotidienne y est devenue moins chère. C’est en tout cas ce qu’il ressort d’une estimation effectuée par l’Office statistique de l’Union européenne, Eurostat.

L’inflation dans la zone euro a atteint -0,2% le mois dernier, une conséquence de la baisse de la demande provoquée par la crise du coronavirus. C’est la première fois depuis mai 2016 que l’inflation y est négative, un phénomène également connu sous le nom de déflation. Cette situation est principalement due à une forte baisse des prix de l’énergie. En juillet, l’inflation était encore de +0,4%.

En Belgique, l’inflation belge a été de -0,9%. La forte baisse générale des prix est due en grande partie à la période des soldes, qui a exceptionnellement eu lieu en août au lieu de juillet.

Spirale déflationniste

La baisse des prix est une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat des ménages, mais elle a un dangereux revers. La déflation peut conduire à une spirale négative. Lorsque les consommateurs s’attendent à de nouvelles baisses de prix, ils ont tendance à postposer leurs achats, ce qui exacerbe la crise économique.