Cette société israélienne va-t-elle mettre au point la batterie ultime pour les voitures électriques ?

Quelques jours après que Renault a annoncé qu’il expérimentait l’hydrogène pour augmenter l’autonomie d’une voiture électrique, Polestar s’associe à l’ambitieuse société israélienne StoreDot, qui fabrique des batteries qui se rechargent « extrêmement rapidement ».

Polestar, une marque sœur de Volvo et un challenger de Tesla, deviendra un actionnaire et un partenaire stratégique de StoreDot, ce qui signifie que la société israélienne pourra tester ses super batteries dans les prototypes de Polestar. Des entreprises telles que Volvo, Daimler Trucks et Samsung ont déjà conclu une alliance similaire avec StoreDot.

« Recharge de 160 kilomètres en 5 minutes »

Ce grand intérêt est lié aux grandes ambitions de l’entreprise : construire des batteries pour les voitures électriques qui permettent de recharger 100 miles – 160 kilomètres – d’autonomie en seulement 5 minutes. Le partenaire de production est la société chinoise EVE Energy. StoreDot visait initialement à mettre sur le marché un produit commercialement viable d’ici 2025, mais affirme désormais que la production de masse de la technologie « 100 en 5 » pourrait être possible dès 2024.

La batterie StoreDot remplace le graphite, qui est utilisé dans les batteries lithium-ion classiques, par des nanoparticules semi-conductrices dans lesquelles les ions peuvent passer plus facilement et plus rapidement. Storedot parle donc d’une « batterie lithium-ion à dominante silicium ». Grâce aux algorithmes d’intelligence artificielle, l’ensemble du processus est accéléré.

Les premières versions pour les scooters et les voitures fonctionnent déjà. Le défi consiste maintenant à affiner la technologie pour une production à grande échelle.

L’angoisse de l’autonomie

Si elle réussit, cette entreprise israélienne en pleine croissance pourrait supprimer l’un des principaux obstacles aux voitures électriques : la « peur de l’autonomie » des conducteurs qui roulent actuellement à l’essence ou au diesel. Il s’agit de la crainte de tomber en panne sèche sur la route, en raison de l’autonomie encore limitée et des longs temps de recharge des voitures électriques.

« L’angoisse de la charge et de l’autonomie est une préoccupation courante qui dissuade les propriétaires de voitures à moteur à combustion de passer à la voiture électrique. La technologie de batterie avancée de StoreDot a le potentiel de fournir des solutions concrètes à ces obstacles. Si nos projets d’essai actuels avec StoreDot sont concluants, ces solutions pourront être mises en œuvre dans nos voitures d’ici 2026 », a déclaré le PDG de Polestar, Thomas Ingenlath, dans un communiqué.

Si la batterie d’une voiture peut être rechargée en 5 minutes, l’autre solution étudiée par Renault – l’hydrogène comme prolongateur d’autonomie – devient naturellement moins intéressante. D’autres technologies sont également dans la course à la batterie à charge rapide. Les années à venir permettront peut-être de déterminer quelle technologie sera viable pour une production de masse.

Le PDG de StoreDot, Doron Myersdorf, a également déjà fixé des objectifs pour l’avenir : une recharge de 100 miles en 3 minutes d’ici 2028 et en 2 minutes d’ici 2032.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20