Pourquoi y a-t-il plus de buts marqués à la fin des matches de football ?

Jusqu’à présent, 9 des 32 buts de l’Euro 2016 ont été marqués au cours des 5 dernières minutes, ou durant les prolongations. Statistiquement parlant, il serait logique que ce nombre soit 5 fois moins important. Il existerait pourtant une explication logique et scientifique à ce mystère du monde du football, régulièrement commenté ces dernières années :  il y a bien plus de buts inscrits à la fin des matches de footballPlusieurs universitaires de différents continents se sont penchés sur la question et ont trouvé des explications d’ordre physique et culturel. En 2014, un scientifique de l’université de Tyler, au Texas, Wycliffe Njororai, a étudié des milliers de matches et noté que plus de buts (entre 21,1% et 24,28%) étaient marqués durant le dernier quart d’heure.

La combativité des équipes

Les facteurs mis en cause sont: la fatigue, la diminution des capacités physiques et cognitives des joueurs, l’hyperthermie et la déshydratation qui, conjointement à l’élévation du rythme de jeu, font augmenter le nombre d’erreurs de la défense, et réduisent la concentration des joueurs. Lors de matches de haut niveau, ces derniers seraient en grave manque d’oxygène.En 2010, Martin van Tujil et Jan van Ours, de l’université de Tilburg en Hollande, soulignaient les différences culturelles entre les pays participants. Certains auraient un esprit combatif plus élevé. Car tous ne sont pas égaux à ce niveau : ainsi, ceux qui prendraient le plus de risque en fin de partie sont l’Angleterre, l’Allemagne et la Hollande.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20