Ces pays où être homosexuel est un crime puni de la peine de mort

L’ILGA, l’Association Internationale des Lesbiennes, des Gays, des personnes Bisexuelles, Trans et Intersexuelles a publié son rapport 2012 sur l’Homophobie d’ État à l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie du 17 mai

Pour 78 pays à travers le monde, l’homosexualité est illégale. Pire encore, six d’entre eux condamnent les homosexuels à la peine de mort: l’Iran, l’Arabie Saoudite, le Yémen, la Mauritanie, le Nigeria et la Somalie.

Selon le rapport de l’ILGA, 52 pays interdisent l’accès à l’emploi en fonction de critères d’orientation sexuelle. En ce qui concerne la justice, seuls 20 pays considèrent le mobile homophobe d’un crime comme circonstance aggravante de certaines infractions pénales. Six pays estiment que le mobile d’identité de genre doit être pris en compte en tant que circonstance aggravante. Enfin, 24 pays punissent l’incitation à la violence et à la haine en fonction de l’orientation sexuelle.

L’étude de l’IGLA précise encore que seuls dix pays au monde autorisent le mariage homosexuel et l’adoption d’enfants par les couples homosexuels : les Pays-Bas, la Belgique, l’Espagne, le Canada, l’Afrique du Sud, la Norvège, la Suède, le Portugal, l’Argentine et l’Islande. Au sein de quatorze autres Etats, les homosexuels bénéficient d’un régime d’union civile. Par ailleurs, l’Andorre, Israël et le Brésil permettent également aux couples homosexuels d’adopter un enfant sous des conditions similaires aux couples hétérosexuels.

Enfin, le rapport conclut que l’Europe est la région du monde où les droits des homosexuels sont les plus respectés, seul Chypre interdit catégoriquement tout union du même sexe. En Afrique, l’homophobie d’Etat est en augmentation.

Plus
Lire plus...
Marchés