Le boycot des hôtels du Sultan de Brunei s’étend

La décision d’introduire la charia dans le sultanat de Brunei a des implications majeures pour une série d’hôtels de luxe, notamment le célèbre Dorchester Hotel à Londres et le Beverly Hills Hotel à Los Angeles. 

Les deux hôtels appartiennent à la Dorchester Collection, une chaîne d’hôtels de luxe en Europe et aux États-Unis. Cette chaîne appartient au sultan de Brunei, l’une des personnes les plus riches du monde.

Outre le Dorchester et le Beverly Hills Hotel, la Dorchester Collection inclut également Le Meurice à Paris, l’Hôtel Principe di Savoia à Milan, l’Hôtel Eden à Rome, l’Hôtel Bel-Air à Los Angeles et l’Hôtel Plaza Athénée à Paris

Une loi de charia est en vigueur au Brunei depuis mercredi. Cette loi a été introduite par étapes. Elle prévoit des peines cruelles, notamment des coups de fouet, l’amputation d’un membre et la lapidation pour des « crimes » tels que les grossesses hors mariage, les relations homosexuelles et l’adultère, ou l’insulte du Coran ou du prophète Mohammed.

Dorchester Hotel London
© Dorchester Collection

George Clooney, Ellen DeGeneres en Elton John

Une série de célébrités ont appelé au boycott des hôtels du sultan. Parmi eux, George Clooney, Ellen DeGeneres et Elton John.

L’appel a été entendu. Les entreprises telles que la Deutsche Bank, Knight Frank et le Financial Times interdisent désormais à leur personnel de réserver des chambres dans les hôtels Dorchester Collection ou d’y organiser des événements. De plus, les œuvres de bienfaisance Make-a-Wish et The English Ballet ont annulé des galas qui devaient avoir lieu au Dorchester de Londres. Royal Brunei Airlines est également touchée par le fait que diverses agences de voyages retirent la compagnie aérienne de leur offre.

Le Dorchester connait des difficultés depuis quelques années. L’occupation de l’hôtel est en déclin. Une chambre coûtait en moyenne 710 euros l’année dernière. C’est moins qu’en 2012.

Les hôtels de luxe sont impliqués dans une guerre commerciale

Les hôtels de luxe sont enrôlés dans une guerre commerciale dans un contexte de marché en pleine croissance. Le nombre de millionnaires a triplé depuis 2000. Le nombre d’hôtels de luxe est donc en augmentation constante. Marriott International veut en construire 400 de plus. Accor a récemment racheté les groupes hôteliers Savoy et Raffles. Le groupe de luxe français LVMH a repris Belmond pour 2,6 milliards de dollars en décembre . Ce nom est peu connu, mais la société possède une série d’hôtels de luxe et d’affaires. Elle comprend notamment le Venice Simplon – Orient Express (VSOE) en Europe, les hôtels Cipriani et Venice et le  21 Club à New York

Les boycot d’hôtel sont rares

Les boycotts d’hôtels sont rares car les propriétaires ont généralement une position neutre sur les questions politiques et refusent rarement les clients. Les hôtels célèbres sont des actifs qui ont valeur de trophée. Le prix d’une nuitée n’est qu’un détail pour ceux qui en ont les moyens.

Le sultan du Brunei, qui s’est enrichi avec le pétrole, ne semble pas très impressionné. Il a rejeté les critiques de la nouvelle loi charia. Il déclare que le Brunéi a le droit d’introduire et d’appliquer les lois islamiques. Mais dans un marché instable et hautement concurrentiel, personne n’attend après un propriétaire intolérant.

Détail épicé : l’hôtel Beverly Hills propose aux couples homosexuels du champagne et des fraises gratuits. 

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20