Bientôt la fin des avantages fiscaux pour les voitures électriques en Norvège ?

La Norvège veut supprimer l’exonération de TVA pour les voitures électriques. Elle serait remplacée par un autre système plus progressif.

64 % de toutes les voitures vendues en Norvège l’année dernière étaient électriques. Le pays est donc en bonne voie pour atteindre son objectif de transport sans émissions de CO2. À titre d’incitation, il existe une exonération de la TVA pour les voitures électriques en Norvège. Cette règle sera bientôt modifiée.

Tesla Model 3

L’exonération totale de la TVA sera remplacée par un autre régime à partir de l’année prochaine, a annoncé le gouvernement norvégien. À partir d’un prix de revient de 500 000 couronnes (50 000 euros), la TVA devra être à nouveau facturée pour une voiture électrique. En Norvège, ce taux est de 25 %.

« Les voitures entièrement électriques bénéficient d’un soutien dans le bas de la gamme de prix, mais plus la voiture électrique que vous achetez est chère, plus vous devez payer de TVA », a déclaré le ministre des Finances Trygve Slagsvold Vedum à propos de cette annonce, cité par le média norvégien anglophone The Local.

Pour une voiture électrique d’un prix de 600 000 couronnes, les Norvégiens verseront 25 000 couronnes (2.500 euros) dans les caisses de l’État à partir de 2023. Si elle coûte 1 000 000, la TVA passera à 250 000 couronnes.

« C’est une idée incompréhensible »

Le gouvernement norvégien avait précédemment annoncé son intention de réduire le nombre de voitures. « C’est formidable que les gens utilisent des voitures électriques », a déclaré le ministre des Transports Jon-Ivar Nygård au radiodiffuseur public norvégien NRK il y a tout juste quinze jours. « Mais il n’est pas bon que les gens prennent leur voiture et se rendent dans des zones urbaines très fréquentées au lieu de marcher, de faire du vélo ou d’utiliser les transports publics. »

Le nouveau système a immédiatement suscité des critiques de la part du secteur. « C’est toute la politique des voitures électriques qui est en jeu. Cela a été essayé dans d’autres pays et n’a donné aucun résultat. C’est une idée incompréhensiblement mauvaise », a déclaré à NRK Christina Bu, directrice de l’association norvégienne des voitures électriques.

La Norvège a depuis longtemps une politique de promotion de l’élimination progressive des moteurs à combustion. Depuis 2017, par exemple, la Norvège applique la règle des 50 % pour les voitures qui n’émettent pas de CO2. Les autorités locales peuvent faire jusqu’à 50 % de réduction pour les stationnements et de péage.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20