Les Belges se débrouillent bien à l’EuroMillions

Les Belges se débrouillent remarquablement bien à la loterie européenne EuroMillions. En effet, notre petit pays ramasse souvent le gros lot. Mais faut-il reverser une part de ce pactole aux impôts ?

Les Belges se débrouillent remarquablement bien à la loterie européenne EuroMillions. En effet, notre petit pays ramasse souvent le gros lot. Mais faut-il reverser une part de ce pactole aux impôts ?

C’est un Belge qui a remporté le gros lot à l’EuroMillions lors de 34 tirages, ce qui équivaut à un sur 31. La moyenne de l’ensemble des neuf pays participants est d’une fois tous les 22 tirages. C’est donc plus que la Belgique, mais la plupart des autres pays ont une population bien plus importante que notre nation. Le plus gros pactole remporté par un Belge s’élève à un peu plus de 168 millions d’euros. La seconde plus grosse cagnotte était de 154 millions d’euros, en juin de cette année. Le maximum que l’on peut gagner à cette loterie est en effet de 190 millions. C’est ce qui pourra être remporté demain.

Qu’en est-il de la fiscalité ?

Les gagnants belges ont un avantage notoire supplémentaire, car ils n’auront pas d’impôts à payer sur l’argent gagné à l’EuroMillions dans notre pays. Dans d’autres pays tels que la Suisse, le Portugal ou l’Espagne par exemple, les gagnants doivent en verser environ 20 % à l’Etat.Cependant, il faut être prudent pour l’investissement des gains. Parce qu’en revanche, les bénéfices réalisés avec cet argent sont imposables. C’est le cas notamment des intérêts acquis lorsque l’on place son jackpot. Le taux de l’imposition correspondante est de 15 %.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20