Cette région italienne idyllique réclame toujours plus de migrants

La région de Basilicate, située en Italie méridionale, est probablement l’une des seules régions italiennes à ne pas opposer de difficultés à l’accueil des milliers de migrants qui ont accosté sur les rivages du pays. Lorsque le gouvernement italien lui a proposé d’accueillir 1000 demandeurs d’asile, elle en a  pris 2000. Son gouverneur, Marcello Pitella, a indiqué qu’elle était prête à en accueillir 1000 de plus. La Basilicate est une région agricole faiblement peuplée et confrontée au déclin de sa population, en raison du faible taux de natalité, et de l’immigration massive des locaux partis chercher du travail ailleurs. On y recense en effet un certain nombre de villages abandonnés, et elle héberge déjà plus de 20 000 ouvriers agricoles étrangers.Ce mois-ci, son gouverneur a débuté un projet pour faciliter l’intégration des migrants avec Naguib Sawiris, un magnat des télécoms égyptien qui envisage d’acheter une île en Méditerranée pour y accueillir des réfugiés. « Nous avons entendu parler de ses projets, nous l’avons contacté et maintenant, il veut investir ici, ce qui pourrait mener à la repopulation de villages abandonnés », explique Pittella.

570 000 habitants

Avec ses villages pittoresques, ses montagnes et ses belles plages, la Basilicate offre un cadre de vie agréable pour ces nouveaux-venus, d’autant qu’elle a échappé à l’emprise de la mafia, pourtant très présente dans l’Italie du Sud.Un porte-parole de la région explique : «« Pour les demandeurs d’asile, nous pourrions aussi utiliser des villages plus modernes construits pour les fermiers après la guerre, quand de grands domaines agricoles ont été divisés, puis se sont été désertés lorsque les locaux sont partis travailler dans les usines. La Basilicate est presque aussi grande que la Campanie voisine, mais nous n’avons que 570 000 habitants, comparé à ses plus de 5 millions d’habitants ».

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20