Négociations ou pas… Les banques quittent Londres

Pendant que le gouvernement de Theresa May se contorsionne pour donner l’apparence de contrôler les négociations du brexit, les banques internationales annoncent les unes après les autres qu’elles ont pris la décision de quitter Londres. Elles ne croient plus  en une « période de transition », qui permettrait de conserver le statut de centre financier européen de Londres, ont indiqué des sources bien implantées dans le secteur bancaire à Reuters. Si les banques, les compagnies d’assurance et les autres institutions financières veulent continuer à servir leurs clients après le Brexit, elles doivent être prêtes pour septembre 2018. Cela signifie qu’elles doivent obtenir de nouvelles autorisations, de nouveaux bâtiments mais aussi recruter du personnel et relocaliser des salariés. Cette date approche maintenant très rapidement et personne ne veut attendre l’issue des négociations pour prendre des mesures.Selon Rick James Bard, qui dirige la succursale britannique de Citi, « Il y a eu beaucoup de discussions et peu d’actions pendant longtemps. Je crains qu’il ne soit maintenant trop tard »

Pour les banques, attendre le résultat des négociations du Brexit n’est pas une option

D’autres commenceront à déménager après les vacances. En outre, Mark Carney, le gouverneur de la Banque d’Angleterre, a déjà dit que les banques devraient délocaliser leurs activités dans d’autres pays pour septembre. Vendredi, il a demandé aux banques d’indiquer comment elles comptent s’y prendre pour ne pas suspendre les services qu’elles proposent à leurs clients après le brexit.Selon Reuters, cinq grandes banques ont déjà commencé à délocaliser du personnel « parce que l’attente résultat des négociations du Brexit n’est pas une option ».Deux d’entre elles – HSBC et JP Morgan Chase ont déjà annoncé qu’elles déplaceront «des milliers d’emplois » de Londres en raison du Brexit. Jamie Dimon, directeur de JPMorgan Chase, a ue  sa banque emploie 16 000 personnes au Royaume-Uni, mais 75% d’entre elles travaillent pour des entreprises européennes. La société a loué des bureaux à Dublin, Amsterdam et Paris.HSBC va relocaliser du personnel de Londres à Paris. La banque s’est montrée enthousiasmée par les mesures fiscales annoncées par le nouveau gouvernement Macron. La Société Générale relocaliserait à Paris 400 banquiers d’investissement travaillant actuellement à Londres.Un rapport de la Deutsche Bank montre quant à lui que les prix de l’immobilier à Francfort pourraient croître d’environ 11 % sous l’influence du Brexit. La banque a également suggéré que 4000 emplois seraient peut-être transférés de Londres à Francfort.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20