« Le plus grand risque avec les cryptos, c’est de ne pas les utiliser »

Voilà un point de vue des plus intéressants quant à l’adoption des cryptomonnaies car il nous vient du patron d’une grande banque, Matt Commyn, CEO de la plus importante des « Big Four » australiennes, la Commonwealth Bank (CBA).

La Commonwealth Bank of Australia reste l’une des banques les plus enthousiastes de son industrie à l’égard des cryptoactifs. L’institution a entre autres noué un partenariat avec Gemini, le géant américain de la conservation de monnaies numériques, afin que ses clients puissent gérer des bitcoins et autres altcoins directement à partir de leur app bancaire.

Interrogé sur le plateau télé de Bloomberg à propos de l’intérêt assumé pour cette classe d’actifs particulière, le patron de la CBA a pris soin de préciser que la banque n’avait pas d’opinion particulière sur le prix ou les performances des actifs crypto.

« Nous estimons qu’il s’agit d’actifs très volatiles et spéculatifs mais nous ne pensons que ce secteur émergent et cette technologie vont disparaître prochainement. Alors nous voulons comprendre (cet écosystème) et présenter à nos clients une offre concurrentielle, avec l’information appropriée quant aux risques. Mais nous voulons développer nos capacités en la matière », a sereinement expliqué Matt Comyn, confirmant une forte demande en provenance de la clientèle mais percevant aussi un énorme potentiel dans des applications possibles à moyen terme.

Participer pour en profiter

Les gains spectaculaires affichés par les actifs digitaux, l’intérêt accru des investisseurs pour ces placements, le phénomène de décentralisation de la finance et l’entrée progressive sur ce marché des institutions traditionnelles inquiètent. Les régulateurs du monde entier se retrouvent aux prises avec l’élaboration d’une cadre réglementaire pour l’industrie bâtie sur le bitcoin.

« Mais nous voulons participer (à l’expansion de cette industrie). Nous avons conscience des risques que cela impose de participer mais nous estimons que le plus gros risque est de ne pas y participer », a avoué le CEO de la plus grande banque d’Australie.

Ambiguïté réglementaire

Le futur du système financier et de la monnaie est en jeu, a poursuivi Matt Comyn, ce qui implique naturellement des enjeux politiques fondamentaux. Or, les décideurs peinent encore à surmonter le dilemme entre progrès technologique et protection des consommateurs. Il convient de nourrir et d’accompagner l’innovation tout en installant des garde-fous.

D’ailleurs, épingle le CEO de la Commonwealth, l’incroyable croissance du secteur crypto et les énormes volumes financiers qui y circulent ont poussé les banques centrales à évaluer les bienfaits de leurs propres monnaies numériques.

« Encore une fois, c’est un développement auquel nous aimerions participer. Nous pensons qu’il est important de renforcer nos capacités et de piloter les différentes versions du futur. Nous espérons pouvoir jouer un rôle à cet égard », a-t-il ponctué.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20