« Aussi révolutionnaire qu’Internet »: 4 altcoins avec des applications convaincantes

Particulièrement enthousiasmé par le « potentiel révolutionnaire » des protocoles DeFi, Ben McMillan, directeur des investissements d’IDX Digital Assets, met en avant quatre projets crypto dont les applications le convainquent.

Pourquoi est-ce important ?

La majorité des protocoles de finance décentralisée (DeFi) sont construits sur le réseau Ethereum. 
L'ether (ETH), le jeton d'Ethereum, est actuellement la deuxième plus grande cryptomonnaie au monde en termes de capitalisation de marché. Ethereum reste le plus grand réseau de preuve de participation. Bien que le prestige soit grand, les failles techniques de la blockchain sont légion. Quels autres projets peuvent présenter les meilleures solutions pour éclipser Ethereum ?

Les fondamentaux du monde de la crypto n’ont « jamais été aussi bons », a assuré Ben McMillan à Business Insider. Son entreprise IDX, qui gère environ 550 millions de dollars d’actifs, est particulièrement optimiste sur les applications DeFI. « Parce que nos clients y voient une utilisation plus claire que pour les cryptomonnaies comme le bitcoin. »

Révolutionnaire

« Je suis assez vieux pour me souvenir des débuts d’Internet dans les années 1990, quand beaucoup de gens pensaient que les e-mails ou les sites web étaient une mode. Et maintenant, bien sûr, ils sont omniprésents », a-t-il expliqué. « Je pense que nous sommes à un stade très similaire dans l’écosystème DeFi où beaucoup de gens commencent à voir que, « Eh, ces applications résolvent des problèmes du monde réel, ce n’est peut-être pas juste un effet de mode limité. »

Il a même renchéri affirmant que: « C’est aussi révolutionnaire qu’Internet l’était. Et je pense que dans 10-20 ans, nous allons tous regarder en arrière et rire que de ce que nous en pensions autrefois ».

Tout comme certains sites web ont disparu après la bulle Internet, certains projets de crypto vont tomber dans l’oubli, selon le directeur des investissements d’IDX. Mais il pense que quatre altcoins en particulier ont de fortes chances de résister et de se développer largement.

1. Solana : « Complémentaire à Ethereum »

Le premier est Solana (SOL), une alternative à la blockchain Ethereum et à ses coûts de transaction élevés. Cependant, McMillan ne voit pas Solana comme un tueur d’Ethereum: « Nous sommes optimistes sur Solana depuis longtemps car il est complémentaire d’Ethereum. » Il loue particulièrement l’évolutivité du réseau.

L’optimisme de McMillan sur Solana est caractéristique de sa vision « agnostique de la blockchain » : une préférence pour les applications qui peuvent être connectées à différentes blockchains.

2. ChainLink : « Toujours sous-évalué »

McMillan aime également Chainlink (LINK), l’une des applications construites sur le réseau Ethereum. Chainlink a compris comment obtenir des informations dans et hors d’une blockchain d’une manière qui reste sécurisée, fiable et décentralisée. LINK aide à lier les blockchains à d’autres blockchains et aide à intégrer les données du monde extérieur dans la blockchain.

« Je pense que Chainlink est encore sous-évalué », déclare McMillan. « Il fournit une couche d’infrastructure, qui, je pense, sera extrêmement importante à l’avenir. »

3. Bancor : « Bien structuré et bien pensé »

Ensuite, Bancor (BNT) , une plateforme de trading comme Uniswap. McMillan pense que le code original de Bancor se maintiendra sur le long terme.

« Ces gars-là ont fait du très bon travail quand ils ont établi leur protocole. Ce qu’on a vu dans le développement de la DeFi, ce sont beaucoup d’autres protocoles qui avaient simplement forké leur code à partir d’autres blockchain pour arriver très rapidement sur le marché, ce qui n’est pas nécessairement une mauvaise chose en soi, cela a facilité beaucoup de croissance », a dit McMillan.

« Mais nous commençons à voir une plus grande appréciation pour les organisations autonomes décentralisées (DAO) qui sont bien structurées et bien pensées », poursuit-il. « C’est donc celui qui, je pense, pourrait voir beaucoup de développements intéressants à l’avenir, d’autant plus que les institutions commencent à apprécier ce que (Bancor a) construit. »

4. Stellar Lumens : « Pourrait capter une grosse part du réseau de paiement de plusieurs milliards de dollars »

Enfin, McMillan aime Stellar Lumens (XLM). Stellar est un réseau open source axé sur les paiements internationaux. Via un système en ligne, vous pouvez payer avec différentes devises sans trop de difficultés. Cela simplifie un processus qui se déroule actuellement dans la finance traditionnelle.

« Si vous regardez le réseau de paiement mondial, c’est une technologie très obsolète », a déclaré McMillan. Stellar pourrait être facilement intégré aux applications de paiement grand public, pense-t-il. « Cela pourrait vraiment prendre une grosse part d’un énorme réseau de paiement international de plusieurs milliards de dollars », conclut-il.

Plus
My following
Marchés
Lire plus...
Marchés
My following
Marchés
BEL20