Amazon obtient l’autorisation de tester ces drones de livraison

Aux Etats-Unis, les régulateurs fédéraux accordé à Amazon l’autorisation de réaliser des tests de ses drones. Cependant, semble qu’il faudra tout de même plusieurs années pour que le géant du commerce électronique puisse livrer ses colis aux clients de cette manière, écrit le New York Times.

La Federal Aviation Administration (FAA) a pris cette décision la semaine dernière. Amazon peut maintenant réaliser des vols d’essai de drones à l’extérieur aux Etats-Unis tout en se soumettant à une série de règles comme le fait de ne pas dépasser les 120 mètres d’altitude et de ne voler que durant les heures de clarté. Pour le moment, ces vols expérimentaux seront confinés à des zones rurales privées de l’Etat de Washington.

Le projet de livraison par drone d’Amazon a été présenté il y a un an avec l’espoir de devenir opérationnel avant la fin de cette décennie. Afin d’y parvenir, Amazon devra dans un premier temps améliorer sa technologie afin que son système Amazon Prime Air soit fonctionnel et d’autre part, s’assurer que ces drones puissent être utilisés dans l’espace aérien en toute sécurité pour le public, qu’il s’agisse des cinéastes ou d’agriculteurs qui ont déjà montré leur intérêt quant à l’acquisition de ces engins. L’autorisation actuelle de la FAA revêt dans ce sens une importance majeure même si pour l’instant, ce certificat de navigabilité expérimentale est encore soumis à certaines limitations. L’autorisation ne concerne pour le moment qu’un seul type de prototype de drone et pour chaque nouvel engin, Amazon devra obtenir un nouveau certificat.

L’opérateur du drone devra également être porteur d’un certificat délivré par la FAA. Les vols expérimentaux serviront à perfectionner la technologie utilisée par ces engins et à former du personnel à leur usage. Jusqu’à présent, Amazon réalisait des essais de drones en dehors des Etats-Unis et travaillait en collaboration avec la NASA à la mise en œuvre d’un système de gestion du trafic aérien. En juillet dernier, Amazon avait demandé l’autorisation de procéder à des tests dans la périphérie de Seattle où se trouve l’un de ses laboratoires.

Enfin, le CEO d’Amazon avait déclaré qu’il espérait que les drones soient opérationnels dans 4 à 5 ans.« Le plus grand défi pour que cela puisse arriver est de démontrer à la FAA que c’est une méthode qui ne présente pas de risques », avait-il alors expliqué. Il semble qu’une première étape ait été franchie.

Plus
Marchés
My following
Marchés
BEL20