Voici le second homme le plus riche du monde… et les 5 choses qu’il peut faire avec son argent

En septembre 2016, le géant du textile espagnol, Amancio Ortega (Zara, Pull&Bear, Massimo Dutti,…), a détrôné brièvement Bill Gates, le fondateur de Microsoft, pour devenir temporairement l’homme le plus riche du monde.

Selon les données du magazine Forbes, à l’époque, Amancio Ortega possédait une fortune de 69,860 milliards d’euros, soit 90 millions de plus que Gates. L’Espagnol possèderait donc plus que le produit intérieur brut de 119 pays confondus, parmi lesquels la Croatie, l’Uruguay et la Serbie. (aujourd’hui, sa fortune s’est réduite à 63 milliards d’euros, contre 71 milliards d’euros pour Bill Gates).

Ortega est parti à l’âge de 14 ans à La Corogne en Galice – qui est le centre de l’industrie du textile espagnole – où il a travaillé comme coursier pour plusieurs enseignes de la mode. En 1963, il a créé sa propre affaire de fabrication et de vente de peignoirs, et douze ans plus tard, il a fondé Zara. Sa société holding Inditex emploie aujourd’hui plus de 14 000 personnes. Ortega en possède 59.29% des actions. Il mène une vie loin des projecteurs et n’a jamais donné d’interview.

Le journal sportif espagnol El Mundo Deportivo a estimé ce que l’homme pourrait faire avec une telle fortune:

1. Acheter 19 fois le Real Madrid

real-madrid

De nouveau selon Forbes, le club de foot Real Madrid, d’une valeur de 3.243 millions d’euros, est le club de sport le plus onéreux du monde. Amancio Ortega pourrait acheter ce club 19 fois. Il se tient pourtant à l’écart du monde frivole du sport et préfère investir son argent dans l’immobilier. Son empire immobilier grandit à une telle vitesse qu’il est possible que son portefeuille personnel soit déjà le second plus grand au monde (après celui de l’américain Donald Bren d’Irvine Co.)

2. Occuper la chambre d’hôtel la plus chère au monde… pendant 5.000 ans

overwater-villa-aerial

© Hilltop Estate

Sur l’île de Laucala, qui fait partie des îles Fidji, une nuit d’hôtel au Hilltop Estate coûte la bagatelle de 35.000 euros par nuit. L’hôtel compte 25 luxueuses villas et appartient à Dietrick Mateschitz (qui a fait fortune grâce à sa boisson énergisante Red Bull). La suite dispose d’une plage privée, d’une piscine à débordement et pour ce prix modique, vous pourrez profiter des commodités telles que le spa, le terrain de golf et les cinq restaurants. Le prix inclut également les services d’une nounou, d’un cuisinier et d’un chauffeur. Si Ortega voulait y séjourner pendant 5.000 ans, il lui resterait encore de l’argent.

3. Acheter 550 villas semblables à celle de… Bill Gates

bill-gates-mansion
Etant donné que la richesse d’Amancio Ortega se compare à celle de Bill Gates, il pourrait être tenté de lui racheter sa propriété. Le prix de ce bien est estimé à 125 millions d’euros. L’espagnol pourrait acquérir 550 maisons semblables tout en conservant 1 milliard d’euros.

4. Percevoir une pension de 300 millions d’euros… par mois

2010-koenigsegg-trevita-v1-1440
Ortega a déjà 80 ans mais n’a toujours pas pris sa retraite. En supposant qu’il lui reste encore 15 ans à vivre, il pourrait se verser une pension mensuelle de 300 millions d’euros. Un montant suffisant pour s’offrir tous les mois 68 exemplaires de la Koenigsegg CCXR Trevita, qui, avec son prix s’élevant à 4,4 millions d’euros, est l’une des voitures les plus chères du monde.

5. Inviter 46 millions d’espagnols dans le restaurant le plus cher au monde


Il existe à Ibiza un restaurant qui propose un menu à 1 500 euros par personne. Le festin y est composé de 20 plats différents. Ce théâtre des sens s’appelle Sublimotion et ses clients y reçoivent un spectacle de réalité virtuelle lors de la dégustation. Si Ortega décidait d’y inviter les 46 millions d’espagnols, il détiendrait toujours la bagatelle de 860 millions d’euros. Un montant qui lui permettrait de passer encore 67 ans de sa vie dans l’hôtel le plus cher du monde.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20