A Hong Kong, les sans-abri et les travailleurs pauvres dorment dans les McDonald’s

A Hong Kong, de plus en plus de travailleurs pauvres et sans-abri passent leur nuit dans les établissements de la chaîne de restauration rapide McDonald’s.

Les Mc Refugees comme on les surnomme dorment au sein de succursales de McDonald’s, ouvertes 24 heures sur 24 car celles-ci offrent un espace propre, sûr et dont l’accès est gratuit. En outre, les restaurants McDonald’s qui fonctionnent jour et nuit sont nombreux dans le Sud de la Chine.

Avec plus de 7 millions d’habitants, Hong Kong fait partie des dix endroits les plus riches du monde en termes de produit intérieur brut par habitant. Cependant, la région est également confrontée à un problème important de pauvreté. Selon certaines estimations, 20% de la population vivraient dans la pauvreté. Et comme partout ailleurs, bon nombre des plus démunis n’ont pas de logement. Il s’agit d’un phénomène en hausse et la proportion de sans-abri aurait triplé au cours de la dernière décennie. Hong Kong compterait actuellement 1.600 personnes sans domicile.

Communauté

Certaines de ces personnes sans-abri recherche pendant la nuit une place dans l’un des 253 établissements McDonald’s ouverts non-stop de Hong Kong.

« Aux États-Unis ces visiteurs inhabituels seraient rapidement mis à la porte, mais Hong Kong réagit autrement », font remarquer certains observateurs.

La gestion locale de Mc Donald’s à Hong Kong fait remarquer qu’elle accueillera à toute heure du jour et de la nuit les personnes de tous les styles de vie et qu’elle se soucie du bien-être des visiteurs  peu importe les raisons qui les poussent à rester pour une période plus longue dans les restaurants.

Plusieurs personnes sans-abri expliquent que McDonald permet de créer parmi les pauvres un sens de la communauté dans un milieu principalement caractérisé par l’isolement et la misère.

Le Japon a longtemps connu un phénomène similaire dans les cafés Internet.

 

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20