9 choses à savoir sur les gratte-ciel et leurs ascenseurs

Dans la ville allemande de Rottweil, une tour de test d’ascenseur de près de 250 mètres de haut du groupe technologique allemand Thyssenkrupp se dresse depuis 2017. Visible de loin, elle était censée devenir la dernière attraction de la région, qui est surtout connue pour la race de chien du même nom.

Thyssenkrupp affirme avoir mis au point une technologie qui va révolutionner le secteur des ascenseurs. Elle fait appel à la technologie du maglev, sur laquelle s’appuient également les trains à grande vitesse japonais. Il convient également de noter que le Multi-lift de Thyssenkrupp ne se déplacerait pas seulement verticalement, mais aussi horizontalement.

À l’instar des trains à grande vitesse japonais, le Multi-lift de Thyssenkrupp sera propulsé par un champ magnétique. Cela signifie non seulement que les câbles d’ascenseur traditionnels vont disparaître, mais aussi qu’il sera possible d’utiliser différentes cabines dans le même tube.

Alors que les bâtiments continuent de s’élever en hauteur, les exigences imposées aux ascenseurs deviennent de plus en plus complexes. Ces ascenseurs sont aujourd’hui si perfectionnés sur le plan technologique que les gratte-ciel ne feront que s’élever à l’avenir.

1. Concevoir un système d’ascenseurs en programmant des algorithmes et en effectuant des simulations informatiques

Comparez cela aux jeux vidéo. ‘Je regarde la simulation, je lis les résultats et j’essaie d’améliorer mon score’, explique Theresa Christy d’OTIS. Elle a conçu les nouveaux ascenseurs de l’Empire State Building et des tours Petronas de Malaisie (450 mètres de haut).

Dans un bâtiment comportant six ascenseurs et dix personnes essayant de passer d’un étage à l’autre, il existe 60 millions de combinaisons différentes possibles – trop pour qu’un ordinateur d’ascenseur puisse les analyser en quelques secondes. L’ordinateur cherche donc à chaque fois ‘l’équilibre magique’.

L’Empire State Builiding. (Isopix – Erik Pendzich)

2. Les nouveaux ascenseurs de Thyssenkrupp atteignent une vitesse de 65 km/h

Ce n’est pas négligeable, car cela pourrait minimiser les temps d’attente pour un ascenseur, même dans les plus hauts gratte-ciel. Selon Andreas Schierenbeck, responsable de la division ascenseurs chez Thyssenkrupp, il s’agit d’une importante valeur ajoutée, par exemple parce que les ascenseurs en Arabie saoudite doivent pouvoir transporter des personnes très rapidement afin que chacun puisse prier cinq fois par jour dans les lieux prévus à cet effet.

3. Mais la concurrence ne reste pas non plus inactive

Dans le CTF Finance Center, un gratte-ciel de 530 mètres de haut situé dans la ville chinoise de Guangzhou, une vitesse maximale de 75,6 kilomètres par heure a été enregistrée lors des essais des ascenseurs. Il s’agit d’un nouveau record de vitesse, selon la société japonaise Hitachi, concepteur des ascenseurs.

Le CTF Finance Centre, à gauche. (He Jiajie – Isopix)

4. Les ascenseurs modernes sont 16 fois plus légers que les anciens

Les anciens ascenseurs utilisent des câbles en acier, mais la société finlandaise Kone a introduit des câbles en fibre de carbone en 2014. Ces câbles, appelés ‘UltraRope’, sont plus résistants et environ 90% plus légers. Les nouveaux ascenseurs sont ainsi beaucoup plus stables et solides. En effet, les câbles en acier sont si lourds qu’ils deviennent pratiquement insupportables après 500 mètres. 400 mètres de câble d’acier pèsent environ 18.650 kg. 400 mètres d’UltraRope pèsent à peine 1.170 kg.

5. Le Japon a les ascenseurs les plus fluides du monde

Parfois, on a l’impression que l’ascenseur est ‘bloqué’, tellement le mouvement est doux et silencieux. Les appareils japonais sont cependant plus lents et plus chers.

Notons aussi que les Asiatiques se fichent d’être entassés dans un ascenseur. Les Occidentaux veulent, eux, plus d’espace personnel (un Chinois pèse en moyenne 11 kilos de moins qu’un Américain, rappelons-le).

6. L’ascenseur a été inventé il y a 2300 ans

En 236 avant J.-C., le mathématicien grec Archimède a créé un ascenseur primitif fonctionnant avec des cordes enroulées autour d’un tambour. Dans la Rome antique, sous le Colisée se trouvait un complexe souterrain de salles, d’enclos pour animaux et de tunnels. À différentes époques, des ascenseurs actionnés par des centaines d’hommes utilisant des treuils et des contrepoids amenaient les gladiateurs et les grands animaux dans des puits verticaux jusqu’à l’arène pour le combat.

7. Tous les 3 jours, l’ensemble des ascenseurs transporte l’équivalent de la population mondiale

Il y a environ 325 millions de passages d’ascenseurs par jour et chaque ascenseur transporte 20.000 personnes par an. Cela représente une distance de 2,2 milliards de kilomètres par an. Cela représente environ 55.000 tours de la terre ou 7 allers-retours avec le soleil.

8. Les New-Yorkais passent en moyenne 5,9 ans de leur vie dans un ascenseur

Les nouveaux ascenseurs de l’Empire State Building à New York peuvent monter ou descendre 80 étages en 48 secondes. Des recherches ont montré que l’employé de bureau new-yorkais moyen passe non seulement 5,9 ans dans les ascenseurs, mais aussi 16,6 ans à attendre un ascenseur. Aux États-Unis, 18 milliards de ‘trajets en ascenseur’ ont lieu chaque année.

Isopix

9. Le bouton pour fermer les portes est vraiment un placebo

Le bouton de fermeture d’un ascenseur est en fait un bouton ‘placebo’, créé pour donner aux passagers l’illusion d’un contrôle pendant leur voyage en ascenseur. Depuis les années 1990, les fabricants d’ascenseurs ont supprimé le dispositif de fermeture sur la plupart des ascenseurs car ceux-ci se ferment automatiquement.

Sur le même sujet:

Plus
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20