80% des Belges ont déjà adopté un mode de consommation plus écoresponsable

Selon les conclusions du dernier Baromètre des Nouveaux Consommateurs, élaboré à l’initiative de Futureproofed, GfK Significant et Burat, l’écoresponsabilité a d’ores et déjà induit un changement radical dans le comportement des consommateurs belges. La moitié des ménages belges a déjà pris ou prendra très bientôt des mesures en matière de consommation énergétique et de mobilité. Les habitudes alimentaires et la gestion des finances personnelles subissent aussi une profonde métamorphose. Par ailleurs, les Belges indiquent que, dans ces quatre domaines, ils attendent des efforts concrets et des solutions pragmatiques de la part des pouvoirs publics et des entreprises.

En revanche, les entreprises n’ont pas encore pris suffisamment confiance de l’importance de l’écoresponsabilité, ni de son impact sur la croissance et la fidélité à la marque. Malgré la crise, l’écoresponsabilité ne se limite plus à des initiatives marginales telles que le covoiturage ou les groupements d’achats de produits locaux entre voisins, mais elle est devenue une priorité pour un nombre croissant de Belges. Huit Belges sur dix considèrent qu’une mutation de l’économie et un changement de mode de vie s’imposent pour préserver l’avenir de notre planète. Ils sont en outre 40% à estimer que ce changement doit se concrétiser dans leurs propres décisions et achats quotidiens.

Le Baromètre des Nouveaux Consommateurs se concentre sur les quatre secteurs économiques dans lesquels le consommateur est demandeur des changements les plus radicaux: l’énergie, l’alimentation/retail, la mobilité et le monde financier. Ces quatre secteurs absorbent plus de la moitié du budget annuel des ménages, et il s’agit aussi des quatre domaines dans lesquels les Belges peuvent exercer la plus grande influence sur leur propre empreinte carbone. Dans ces domaines, 49% des ménages belges envisagent au moins 1 changement concret de comportement. 62% des ménages belges ont déjà pris des mesures pour réduire leur facture énergétique. Ils sont 73% à envisager d’autres initiatives pour les 2 années à venir. 36% des Belges ont pris des mesures drastiques pour réduire leur consommation de transports, telles que la réduction du trajet domicile-travail, le travail à domicile et les loisirs de proximité. Ils sont en outre 43% à être déterminés à suivre cet exemple dans un avenir très proche. 39% des ménages sont attentifs à l’impact écologique de la nourriture. Ils sont 50% à être déterminés à s’en préoccuper très prochainement. 65% des Belges veulent une banque dont les services sont simples et transparents. Ils sont 40% à vouloir opter pour des investissements plus éthiques ou plus durables, auprès d’une banque qui leur garantit davantage de transparence quant à l’utilisation qui est faite de leur argent.

Dans le volet ‘mobilité’, les conclusions sont les suivantes: réduire le budget ‘déplacements’ (83%), réduire son empreinte environnementale (56%) et perdre moins de temps dans les embouteillages (53%). Dans la rubrique ‘énergie’, les résultats sont similaires: maîtriser son budget énergie (84%), trouver d’urgence des alternatives aux combustibles fossiles (52%) et moins polluer (45%).Dans la catégorie ‘alimentation’, les répondants souhaitent la stabilité des prix (70%), des denrées alimentaires plus saines, c’est-à-dire sans additif et avec une mention claire des ingrédients (60%) et moins d’emballages (57%). Enfin, dans le secteur financier, les souhaits et exigences sont une baisse et un contrôle des prix des services bancaires (67%), la sécurité de l’épargne (51%) et davantage de transparence (49%).

Plus
Lire plus...
Marchés