7 citations mémorables du ‘Special One’: José Mourinho

L’entraîneur portugais José Mourinho a été limogé jeudi par son club Chelsea FC en raison de résultats décevants, une décision qui semblait inéluctable depuis un certain temps. Le Times de Londres a publié vendredi un dossier de sept pages pour rappeler ses faits d’armes. Plusieurs journaux britanniques également rappelé les évènements marquants de sa carrière très réussie et ​​les nombreuses déclarations controversées qu’il a faites au cours de celle-ci:

À propos de l’entraîneur d’Arsenal Arsène Wenger: “Wenger a un vrai problème avec nous et je pense qu’il est ce qu’on appelle un voyeur en Angleterre. C’est quelqu’un qui aime regarder les autres. Il y a des gars qui ont chez eux un grand télescope pour voir ce qui se passe dans les autres familles. Il parle, parle, parle, de Chelsea”.

A propos du joueur portugais Ricardo Carvalho qui l’avait critiqué parce qu’il ne l’avait pas sélectionné pour le premier match de la saison: “Ricardo Carvalho semble avoir des problèmes pour comprendre les choses, il devrait peut-être subir un test de QI. (…) Ricardo travaille avec moi depuis 4 ans, et je ne comprends pas ces déclarations, il devrait peut-être aller voir un médecin”.

En prévision d’un éventuel licenciement, “Si le club décide de me virer pour cause de mauvais résultats, cela fait partie du jeu. Si cela arrive, je deviendrai millionnaire et je trouverai un autre club quelques mois plus tard”.

Après être ressorti comme la neuvième personne la plus influente du monde dans un sondage: “Et ma femme? A quelle place est arrivée ma femme? Huitième, au moins”.

À propos de son travail au Chelsea FC: “La pression ne m’inquiète pas. Si j’avais voulu un travail facile, travailler avec la belle protection que m’apporte ce que j’ai déjà accompli, je serais resté à Porto – une belle chaise bleue, le Trophée de la Ligue des Champuions de l’UEFA, Dieu, et après Dieu, moi”.

Dans une récente conversation en aparté avec la chaîne de télévision française Canal Plus: “Le problème avec Chelsea, c’est que je n’ai pas d’attaquant. J’ai [Samuel] Eto’o. Mais il a 32 ans, peut-être 35 … je ne sais pas…”

A propos de Dieu: “Il doit vraiment penser que je suis un mec génial. Il doit le penser, parce que sinon, il ne m’aurait pas tant donné. J’ai une famille fantastique. Je travaille là où j’ai toujours rêvé de travailler. Il m’a tellement aidé qu’il doit avoir une haute opinion de moi”.

 

 

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20