7 anecdotes inhabituelles à propos de l’investisseur de génie Warren Buffett

Le trader, gestionnaire de fonds et auteur James Altucher a écrit un livre sur l’investisseur américain Warren Buffet, le troisième homme le plus riche du monde. Sur son blog « The Altucher confidential », il indique des anecdotes intéressantes à propos de l' »Oracle d’Omaha » :

1. La maison de Warren Buffett est une maison assez ordinaire de 5 chambres qu’il a acquise en 1956 pour 31500 dollars.

 

 

Par contraste, voici la maison sur 9 bâtiments de son partenaire de bridge Bill Gates :

 

 

2. Son pire investissement : en 1951, il a acheté une station service avec un de ses amis. Durant les week-ends, il donnait même un coup de main, nettoyant les pare-brise des clients. Mais la station Texaco de l’autre côté de la rue a eu raison de sa petite entreprise. Il perdit 2000 dollars, à un moment de sa vie où ses économies n’étaient que de 9600 dollars. Mais cette expérience malheureuse lui a probablement insufflé un style de management moins risqué.

3. Il n’a pas été admis à la Harvard Business School. Bill Gates et Mark Zuckerberg de leur côté, ont abandonné Harvard. Il faut croire que cette école, une des plus prestigieuses du monde, ne sait pas reconnaître les futurs milliardaires ! Warren Buffett a finalement étudié à Columbia.

4. Il a été victime d’anti-semitisme inversé : il voulait travailler pour son mentor Ben Graham, à Wall Street, mais celui-ci a refusé, en lui expliquant qu’il préférait réserver les postes disponibles pour des Juifs, parce qu’il craignait que ceux-ci aient du mal à trouver du travail à Wall Street.

5. Le gendarme de la bourse américaine, le SEC, a soupçonné Buffett de manipuler les cours de « penny stocks » et a enquêté en 1974-1976. Apparemment, il manipulait bien les cours des actions en question, mais il avait une bonne raison : il avait donné sa parole à un actionnaire d’une compagnie qu’il avait rachetée que le prix ne descendrait pas en deçà d’un certain seuil, et il s’est donc arrangé pour respecter sa promesse. Au final, il eut à s’acquitter d’une amende de 115 000 dollars.

6. Zen. Warren Buffett a établi des habitudes qui mériteraient qu’on les essaie pendant au moins une semaine, histoire de voir :

Il n’a pas d’ordinateur sur son bureau.

Il n’a pas de téléphone portable sur son bureau.

Il joue au bridge 12 heures par semaine, souvent avec son copain milliardaire Bill Gate.

7. Amour. A quelqu’un qui lui demandait : « Quelle est votre mesure du succès ? », il a répondu : « Je mesure le succès par le nombre de gens qui m’aiment. Et le meilleur moyen de se faire aimer, c’est d’être aimable ».

Plus
Lire plus...
Marchés
BEL20