6 Anecdotes à propos de Ben Laden

La mort d’Oussama Ben Laden a dominé les media depuis plus d’une semaine, et il est désormais quasi-impossible d’ignorer ce qui s’est passé lors de l’assaut donné dans sa résidence d’Abbottabad. Voici cependant une petite sélection d’anecdotes à propos de l’homme le plus recherché de la planète :

–          Beaucoup d’adolescents ignorent qui était Ben Laden. Ainsi, une des questions les plus posées sur le net, le jour du 1er mai, après la diffusion de la nouvelle de sa mort, était : « Qui était Ben Laden ?« . Mêmes interrogations sur Twitter, ou les ignorants ont essuyé de cruelles moqueries. Après tout, s’ils étaient des tout petits au moment des attentats du 11 septembre, il est pas si étonnant que le personnage ne leur soit pas familier.

–          Beaucoup des enfants qui jouaient à proximité de la résidence ignoraient également qui était Ben Laden, bien qu’il soit possible qu’ils aient joué avec ses petits enfants. « Lorsque notre balle de criquet était projetée à l’intérieur de la propriété, nous frappions à la porte et demandions à récupérer notre balle », explique Zarar Amjed Turk, un garçon de douze ans. « Mais l’homme nous disait toujours que notre balle était perdue, et nous donnait 50 rupies (environ 40 cents d’euros) en nous demandant d’en acheter une autre ». D’autres enfants ont raconté la même chose à propos de leur ballon de football. Pourquoi Ben Laden ne voulait-il pas leur renvoyer leurs ballons ?

–          Oussama Ben Laden s’était entraîné au judo. Jimmy Wu, un entraîneur Taïwanais, explique que Ben Laden était l’un de ses élèves en Arabie Saoudite dans les années 80. Il se souvient de lui, à cause de sa taille et de son intensité. Un jour, alors que la femme de Wu était venu lui rendre visite pendant les cours, Ben Laden lui aurait dit : « C’est le centre, aucune femme ne devrait être ici ». Wu n’était pas d’accord. « J’en garde un souvenir particulier » », commente-t-il.

–          Ben Laden avait un imitateur en Colombie. Hasmet Hichster Londoño, un employé de sécurité qui travaille à Bogota, s’habille comme Ben Laden depuis sept ans, et porte comme lui la barbe et l’uniforme de camouflage, ainsi qu’un faux AK-47. A la mort de son icône vestimentaire, l’image de ce sosie n’a pas manqué de faire le tour du monde dans les journaux. « En Amérique, un homme n’aurait probablement pas été autorisé à marcher dans la rue habillé en Oussama Ben Laden sans s’attirer des sifflets – ou pire », ajoute le journal Metro.

–          Une église catholique dublinoise, The Church of the Assumption, a publié une invitation en ligne à venir prier pour une messe en l’honneur d’ »Oussama Ben Laden (reécemment décédé) », le Samedi suivant l’évènement, qui a soulevé bien des questions du public. Canular, farce, ou erreur ? La communauté, embarrassée, ne sait pas exactement ce qui s’est passé, et son porte-parole a évoqué une erreur qui aurait réussi à se glisser dans un des appels que l’église adresse fréquemment à ses ouailles.

–          La mort de Ben Laden a été acclamée comme un miracle du Pape Jean-Paul II. Pour le Président péruvien Alan Garcia, qui s’en est expliqué sur une chaine de télévision, le fait que ben Laden soit mort le jour de la béatification de Jean-Paul II par son successeur le Pape Benoit XVI n’est pas une coïncidence. « J’ai dit que son premier miracle a été d’éliminer de la terre cette incarnation démoniaque du crime, du mal, et de la haine », explique le Président. L’Eglise a déjà certifié un premier miracje de Jean-Paul II, et il lui en faut un second pour franchir le niveau suivant, la sainteté.

 

 

 

Plus
Lire plus...
Marchés