Markten:
Markten inladen...

JEUDI 13 AOûT

Business 24/7

Zoeken
scrollTop top

+53 % de morts en un jour: l’Italie est désormais le pays le plus touché au monde hors Chine

Logo Business AM
Crise du coronavirus

09/03/2020 | Sonia Romero | 5 min de lecture

Opérateurs de santé lors d'un contrôle anti-coronavirus avant le match de football de série A Parma Calcio Vs Spal au Stadio Ennio Tardini de Parme. (Isopix)

Hier soir, l’Italie enregistrait 133 décès en 24 heures, atteignant ainsi 366 victimes du coronavirus au total. Le nombre de morts y a augmenté de plus de 53 %.

Pour endiguer l’épidémie de coronavirus, l’Italie décidait hier de placer un quart de sa population en quarantaine. 16 millions de personnes ne peuvent ainsi plus circuler librement, et de nombreux lieux publics sont désormais fermés. Les Italiens de Lombardie et de 14 autres provinces resteront confinés jusqu’au 3 avril au moins.

Ces mesures exceptionnelles s’appliquent à une situation exceptionnelle. Les autorités indiquent que le nombre de victimes du coronavirus a augmenté de 133 en un jour pour atteindre 366 morts. Le nombre total d’infections a lui fait un bond de 25 %, passant de 5.883 à 7.375, selon l’agence de protection civile. Des statistiques qui font de l’Italie le pays le plus touché par le virus, en dehors de la Chine. Suivent la Corée du Sud (7.313 cas, 48 décès), l’Iran (6.566 cas, 194 décès) et la France (1.126 cas, 19 décès).

Une population âgée

Cette hausse des victimes en Italie s’explique notamment par le fait que le pays possède l’une des populations les plus âgées au monde. En 2018, l’âge médian de la population était de 45,8 ans (41,5 ans pour la Belgique). L’Italie confirmait en 2017 son statut de second pays le plus vieux au monde, après le Japon. Or, le virus est particulièrement dangereux pour les personnes âgées et celles présentant des problèmes de santé sous-jacents.

La gravité de la situation prive par ailleurs la Lombardie de lits (dont Milan est la ville principale), où les gens sont désormais aussi traités dans les couloirs des hôpitaux. ‘Nous voulons garantir la santé de nos citoyens. Nous comprenons que ces mesures imposeront des sacrifices, parfois petits et parfois très grands’, a déclaré le Premier ministre Giuseppe Conte. Les autorités ont annoncé l’achat de 22 millions de masques de protection.

Sur Twitter, le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a félicité l’Italie pour avoir fait de ‘véritables sacrifices’ avec ces restrictions historiques.

Crise économique

Cette mise en quarantaine d’un quart de la population risque par ailleurs d’engendrer une grave crise économique en Italie. Le confinement touche principalement les provinces du nord, la partie riche du pays qui alimente son économie.

La compagnie nationale italienne Alitalia a déjà déclaré qu’elle suspendrait toutes les opérations au départ de Milan-Malpensa à partir de lundi et que l’aéroport de Milan-Linate ne desservirait que les liaisons intérieures. Les vols internationaux continueront à partir de et vers Rome.

Dans le monde, 109.032 cas d’infection sont recensés dans 99 pays et territoires, causant la mort de 3.792 personnes, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 17h00 GMT. La Chine, où le virus est apparu, dénombre 80.695 cas, dont 3.097 décès.

Lire aussi:

Source: AFP


Pour aller plus loin...


Logo Business AM

Business AM | La citation du jour