Insect’Break, première entreprise belge d’insectes pour l’alimentation

Insect’Break est la première entreprise belge dont les activités se centrent autour de la commercialisation d’insectes pour l’alimentation, rapporte La Dernière Heure.

Insect’Break est la première entreprise belge dont les activités se centrent autour de la commercialisation d’insectes pour l’alimentation, rapporte La Dernière Heure.

La société commercialise quatre espèces d’insectes qui bénéficient d’une autorisation de l’Afsca, l’Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire : les vers de farine, les morios, à savoir des vers de farine géants ainsi que les criquets et les grillons. Tous ces produits sont issus de l’agriculture locale, précise Insect’Break sur son site.

Par mois, l’entreprise vend entre 5 et 10 kg de chaque espèce d’insectes. Au début, le consommateur rechigne un peu à cause de l’aspect visuel mais une fois qu’il s’habitue, il n’y a plus aucun problème, explique Loic Roekhaut, le jeune fondateur de la société, qui précise que le goût n’est pas prédominant.

Coût et production

Les insectes comestibles ne constituent pas un produit bon marché, explique la DH. Selon l’espèce, il faut débourser de 5 à 20 euros pour cent grammes. Les produits sont écoulés en petites quantités et l’élevage est onéreux. L’entreprise recrée l’environnement naturel des insectes, comme par exemple, des grillons et criquets issus du continent africain. Les insectes font d’abord l’objet d’un séchage et d’une congélation avant d’être placés dans des sachets ou dans des récipients. L’insecte est vendu dans sa totalité mais dans le cas des criquets et des grillons, il est nécessaire d’enlever les ailes et les pattes afin que le consommateur ne s’étouffe pas.

Insect’Break s’attend à ce que dans un futur proche, l’Afsca autorise la commercialisation d’autres espèces dans notre pays. Pour l’heure, les insectes d’Insect’Break peuvent être achetés dans les magasins Carrefour du Hainaut. L’entreprise espère prochainement développer ses activités dans le Brabant wallon et à Bruxelles, conclut la DH.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20