4 conseils simples pour savoir si une Rolex est authentique ou si c’est une copie

[PICTURE|sitecpic|lowres]

Rolex a vendu 700.000 montres. Mais une étude commandée par le prestigieux horloger suisse a révélé qu’entre juin 2005 et juin 2010, il s’était vendu environ 2.000 fois plus de fausses Rolex que d’authentiques Rolex.

Les copies bas de gamme bon marché sont très facilement détectables. Mais les choses se corsent avec les copies qui dépassent les 500 euros. Elles sont parfois si bien imitées qu’il est nécessaire de faire appel à un horloger qui va devoir ouvrir le boitier et examiner le mécanisme pour les détecter. Dans une interview accordée à Bloomberg, David Duggan, un négociant spécialisé dans les montres de luxe fournit 4 conseils pour vous permettre de savoir si vous avez affaire à une véritable Rolex, ou à une copie : 

1. Les imitations bon marché se distinguent par la trotteuse. Lorsque la montre est une copie, la trotteuse présente un mouvement saccadé de seconde en seconde, alors que la trotteuse d’une véritable Rolex bouge de façon fluide et régulière. De même, la trotteuse d’une véritable Rolex est silencieuse, et tout son de tic tac doit alerter l’acheteur.

2. Les fausses montres sont fabriquées avec des matériaux plus économiques et plus légers que les vraies Rolex. Une fausse Rolex est donc moins lourde que le modèle qu’elle imite.

3. Les remontoirs des fausses Rolex sont généralement plus rudimentaires que ceux des montres originales qui sont souvent de véritables œuvres d’art, avec des gravures bien marquées.

4. Une véritable Rolex a un objectif cyclopéen intégré sur le verre qui augmente la taille de la date pour la rendre plus aisément lisible. Comme c’est un élément difficile à intégrer, les contrefaçons n’en comporteront pas, ou leur objectif ne permettra pas d’agrandir la date.

« Si c’est trop beau pour être vrai, dans la plupart des cas, c’est que ce n’est pas vrai », conclut Duggan.

 

Plus
François Normand
Dernière mise à jour:
Dernière mise à jour:
Lire plus...
Marchés
BEL20