185 millions de pertes pour Ryanair, un bonus de 458.000 euros pour son patron

Ryanair-CEO Michael O’Leary. – EPA

Alors que la compagnie aérienne Ryanair a enregistré une perte de 185 millions d’euros au premier trimestre de son année fiscale (avril-juin), son CEO, Michael O’Leary, recevait fin mars un bonus de 458.000 euros.

Si la prime accordée à Michael O’Leary porte donc principalement sur l’année 2019, le timing dans lequel elle a été accordée passe mal auprès des actionnaires de la société. Elle coïncide en effet avec le début de l’une des pires crises de l’histoire pour le secteur de l’aviation, provoquée par la pandémie de coronavirus.

Pour tenter d’y faire face, Ryanair a été contraint de multiplier les suppressions d’emplois, notamment en Belgique. Et les perspectives pour le secteur ne sont guère réjouissantes puisque les compagnies n’envisagent pas un retour à la normale pour le trafic aérien mondial avant l’horizon 2024.

‘Difficilement justifiable’

Le 17 septembre prochain, les actionnaires de Ryanair seront invités à voter, lors de l’Assemblée générale annuelle, en faveur ou non du rapport sur les salaires non contraignants de la compagnie. Et selon le Financial Times, Institutional Shareholder Services (ISS), un conseiller chargé d’aider les actionnaires à déterminer leur vote, a recommandé à ses clients de voter contre la rémunération ‘difficilement justifiable’ de Michael O’Leary.

ISS explique sa recommandation en pointant que ‘les effets de la pandémie se sont fait sentir avant que le bonus pour 2020 ne soit finalisé’. La direction avait donc ‘amplement l’occasion de réduire ou de différer le paiement à la lumière des défis évidents qui se profilent pour l’entreprise’.

Notons toutefois qu’il a d’ores et déjà été décidé par la direction de Ryanair que le salaire de base Michael O’Leary pour 2021 serait divisé par deux, à 250.000 euros.

Lire aussi: