18 idées de 18 des investisseurs les plus prospères du monde

[PICTURE|sitecpic|lowres] Que doivent faire les investisseurs en ces temps d’incertitude des marchés ? Plein d’experts pourraient vous donner des milliers de bonnes raisons d’acheter, et tout autant de vendre. Pour Max Nisen et Sam Ro de Business Insider, le mieux est peut-être encore de se référer aux principes énoncés par les investisseurs qui ont le mieux réussi sur les marchés financiers. Ils proposent dont une sélection de 18 citations des meilleurs investisseurs du monde :

George Soros: «Si vous vous divertissez en investissant, si vous vous amusez, vous ne gagnerez probablement pas d’argent. Les meilleurs investissements sont ennuyeux ».

Jack Bogle: « Si l’idée de perdre 20% de votre mise sur le marché boursier vous inquiète, les actions ne sont pas pour vous. »

Bob Farrell: « Les gens ordinaires achètent le plus quand le prix est élevé et le moins quand il est le plus faible ».

Jeremy Grantham: « Il vaut mieux attendre patiemment le bon moment sans faire attention à ce que les autres font, ce qui est presque impossible pour un investisseur professionnel ».

John Templeton: « Investissez au paroxysme du pessimisme. »

Biggs Barton: « Les solutions basées sur les modèles quantitatifs et les équations de répartition des actifs échouent parce qu’ils sont conçus pour décrypter ce qui aurait marché dans le cycle précédent alors que le suivant reste une devinette incluse dans une énigme ».

Benjamin Graham: «Il est absurde de croire que l’homme de la rue pourrait gagner de l’argent grâce à des prévisions de marché. »

Philip Fisher: « Le marché boursier est plein de ces gens qui connaissent le prix de tout, mais la valeur de rien du tout »

Warren Buffett: «Soyez craintif quand les autres sont cupides et cupides seulement lorsque les autres sont craintifs. »

Ken Fisher: « Vous ne pouvez pas développer une stratégie de portefeuille autour de possibilités infinies. Vous pouvez utiliser l’histoire comme outil pour concevoir des probabilités raisonnables. Puis vous examinez les facteurs économiques, l’ambiance et les déterminants politiques pour prédire quel scénario est le plus probable, tout en sachant que vous pouvez vous tromper de beaucoup».

Charles Ellis: «L’investissement de long terme moyen n’est jamais surprenant, alors que l’investissement de court terme l’est toujours. Nous savons désormais que nous ne devons plus nous concentrer sur le taux de rendement, mais plutôt sur la manière dont la gestion du risque a été intégrée ».

Bill Miller: «Le marché reflète l’information disponible, comme tous les professeurs nous l’enseignent. Mais de même que les miroirs déformants ne reflètent pas précisément ce que vous pesez, les marchés ne reflètent pas toujours cette information. En principe, ils sont trop pessimistes quand elle est négative, et trop optimiste quand elle est positive ».

Thomas Rowe Price Jr.: «Derrière chaque entreprise, il y a des hommes. C’est une combinaison d’individus et toute société reflète les personnalités et la philosophie en affaires de ses fondateurs et de ses dirigeants. Si vous voulez avoir une réelle compréhension d’une entreprise, il est important de savoir quel est le parcours de ces gens qui l’ont créée et ont dirigé son passé, et les espoirs et ambitions de ceux qui planifient son futur. »

Carl Icahn: « Le monde des affaires américain se caractérise par les bureaucraties. La racine du problème, c’est l’absence d’une véritable démocratie d’entreprise. »

Peter Lynch: «Investir sans faire de recherches, c’est comme jouer au poker sans regarder vos cartes ».

John Neff: « Ce n’est pas toujours facile de faire ce qui n’est pas populaire, mais c’est comme ça que vous gagnerez de l’argent. Achetez des actions qui semblent mauvaises pour d’autres investisseurs moins attentifs, et conservez-les jusqu’à ce qu’elles retrouvent leur véritable valeur ».

Henry Kravis: «Sans intégrité, vous n’avez rien. Vous ne pouvez pas l’acheter. Vous pouvez avoir tout l’argent du monde, mais si vous n’êtes pas une personne avec de la morale et de l’éthique, en réalité, vous n’avez rien. »

Ray Dalio: «Une économie est simplement la somme de toutes les transactions qui la composent. Une transaction est une chose toute simple. Mais comme il y en a beaucoup, l’économie semble plus complexe qu’elle ne l’est en réalité. Si, au lieu d’examiner l’économie de haut en bas, nous la regardons à partir des transactions individuelles, nous pouvons la comprendre beaucoup plus facilement. »

Plus
Lire plus...
Marchés