10 plats célèbres qui semblent tout sauf américains … et qui pourtant le sont

[PICTURE|siterpic]Au début du 19e siècle, les immigrants italiens furent à la base d’une révolution alimentaire aux États-Unis. Ils n’ont pas seulement déterminé ce que les Américains mangeaient; ils ont également changé leur façon de manger. Deux Suisses italiens,  Giovanni et Pietro Del-Monico, ont ouvert en 1827 une première pâtisserie dans le District de Battery à New-York, et ils ont décidé de l’appeler d’un nom français: restaurant. Delmonico’s (photo) devint rapidement une chaîne de restaurants, et eut tellement de succès qu’il fut vite imité. En 1870, la seule ville de New York comptait quelques 5000 restaurants, dont certains pouvaient facilement concurrencer, en termes de qualité, les restaurants européens.Pour nombre de ces immigrants, leurs lieux de restauration étaient une manière de donner une touche attractive au Nouveau Monde. Les « Trattorie » – des affaires familiales – donnaient une image de confiance à presque chaque coin de rue de chaque grande ville d’Amérique. Les patrons de ces établissements créaient volontiers de nouveaux plats, dont beaucoup furent vite oubliés, mais dont certains nous sont restés. De nombreux plats italiens ont ainsi été inventés à New York. Un homme d’affaires turinois raconte, au milieu de siècle dernier, qu’il a consulté la carte d’un restaurant italien de Chicago, sans reconnaître aucun des plats mentionnés.Dans son livre Made in America, l’écrivain américain Bill Bryson cite un certain nombre de plats inventés en Amérique, mais que la grosse majorité des gens dans le monde attribuent à un autre pays:✓ Le chop suey, un plat qui semble vraiment chinois (le terme signifie ‘mélange’ en Cantonnais) a vu le jour au 19e siècle, non pas en Chine, mais à San Francisco.✓ Les mondialement célèbres ‘fortune cookies’, ces biscuits servis en fin de repas dans les restaurants chinois, et où sont cachés de petits billets contenant une maxime, n’ont pas été inventés en Chine, mais à Los Angeles.✓ Les Chicken Tetrazzini, du poulet en sauce à la crème sur des spaghettis, sont un plat baptisé en l’honneur de la soprano italienne Luisa Tetrazzini, créé en réalité à New York.✓ La Ceasar’s Salad fut attribuée au restaurateur italien Caesar Cardini, qui aurait préparé la salade à base de restes afin d’offrir encore à manger à quelques hôtes tardifs. Il vivait à Tijuana, un village mexicain à la frontière avec la Californie.✓ Les Fettucini primavera sont nés dans les cuisines du restaurant Le Cirque à New York.✓ La Vichyssoise, soupe de légumes froide, fut servie pour la première fois en 1910 au Ritz-Carlton de New York, et pas de Paris.✓ Le Chili con carne, le fameux plat de haricots, était totalement inconnu en Espagne lorsqu’il fut servi aux Etats-Unis.✓ Le plat de pâtes Chow mein fut proposé pour la première fois au menu à Chinatown, New York, en 1880.✓ L’origine du célébrissime hamburger est souvent située dans la ville allemande d’Hambourg, si ce n’est qu’il n’existait dans cette ville aucune tradition culinaire de ce type. L’invention du hamburger fut également revendiquée par les habitants de Seymour (dans l’Etat du Wisconsin) et d’Hamburg (dans l’Etat de New York). Tous deux affirment avoir servi le premier hamburger en 1885. Une affirmation sujette à caution, quand on sait que le Hamburg Steak apparaît déjà en 1836 sur la carte du restaurant Delmonico’s, cité plus haut.✓ Et même le traditionnel cornet de glace est une invention américaine, qui fut populaire pendant l’exposition universelle de Saint Louis en 1904. Le brevet en était déjà déposé en 1894 par l’italo-américain Italo Marchiony.