1 voiture sur 2 vendue en 2021 est un SUV

Plus de 46% de toutes les voitures vendues sur notre planète en 2021 étaient des SUV (Sports Utility Vehicles). Une bonne nouvelle pour les constructeurs automobiles, une moins bonne nouvelle pour l’environnement. Car si les SUV étaient un pays à part entière, ils se classeraient au sixième rang mondial pour les émissions absolues, avec 900 millions de tonnes de CO2 en 2021. C’est ce que révèle une analyse de l’Agence internationale de l’énergie (AIE).

Les SUV sont plus lourds que les voitures particulières classiques et consomment donc plus de carburant, générant plus de CO2. D’autre part, la croissance des véhicules électriques – y compris les modèles de SUV électriques – compense davantage que par le passé les émissions de CO2 des SUV à moteur à combustion interne. Aux États-Unis et dans l’Union européenne, les e-SUV devraient représenter plus de 55% de toutes les ventes de véhicules électriques d’ici la fin de 2021.

« La bonne nouvelle est que l’explosion des ventes de voitures électriques en 2021 devrait être juste suffisante pour compenser les émissions supplémentaires des 35 millions de SUV achetés à la place de voitures de taille moyenne », a commenté l’AIE.

Interdire les SUV dans les centres-villes ?

Les protestations contre la prolifération des SUV se multiplient également. Au début de cette année, l’experte en mobilité Eva Van Eenoo (VUB) a lancé la proposition d’interdire les SUV dans les centres-villes, par analogie avec l’interdiction des vieilles voitures polluantes dans les zones à faibles émissions. Cela a entraîné des réactions très enflammées, précisément en raison de la popularité du modèle. Au cours des trois dernières années, le SUV a vu sa part des ventes de voitures en Europe passer de 29 à 37%.

Plus
Marchés
Ma liste de suivi
Marchés
BEL20