1 Autrichien sur 3 veut ‘un dirigeant fort qui ne se soucie pas du parlement ou des élections’

En Autriche, la population voit de moins en moins l’intérêt de la démocratie. Le Frankfurter Allgemeine a publié jeudi les résultats d’un rapport récent du «Zukunft Österreich Fonds der Republik » (Fonds pour l’avenir de la République d’Autriche) qui montre que 29% des Autrichiens veulent «un dirigeant fort qui ne se soucie pas du parlement ou des élections ». Pour illustrer son article, le journal a d’ailleurs employé une photo d’Adolf Hitler.

Les analystes constatent une évolution alarmante, puisque lors du dernier sondage de ce type, 85% des répondants avaient estimé que la démocratie était « la meilleure de toutes les formes de gouvernement ». Selon Oliver Rath Kolb, l’un des auteurs de ce rapport, ce changement s’explique par la crise économique persistante. « Une apathie économique conduit à l’envie d’un ‘leader fort’ », indique-t-il.

Lorsqu’on leur a demandé ce que le national-socialisme avait apporté à l’Autriche, 30% des personnes interrogées ont répondu « que du mal » , et 31% «plutôt du mal». 36% considèrent que cela a été «à la fois bon et mauvais», tandis que 3% estiment qu’il avait été « plutôt bon » pour l’Autriche.

En outre, 56% des répondants pensent que le moment est venu de mettre fin aux discussions sur l’Holocauste et la Seconde Guerre mondiale.

1000 Autrichiens de plus de 15 ans ont été interrogés pour les besoins de cette enquête.

Plus
Lire plus...
Marchés